Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ADDITIFS ALIMENTAIRESALIMENTATIONSANTÉ & BIEN ÊTRE

Additifs alimentaires naturels

Les additifs alimentaires naturels peuvent être d’origine animale et également végétale.

C’est le cas de la Curcumine (E100) qui est un colorant jaune-orange qui provient de la racine du curcuma longa.

Mais c’est aussi le cas de la gélatine de bœuf ; on la trouve dans des yaourts.

De même les sécrétions de cochenilles servent pour les glaces.

Soyez donc vigilant à la lecture de vos étiquettes de produits.

En effet il existe des additifs alimentaires obtenus par modification de produits naturels.

On fabrique ainsi ces substances par synthèse chimique et on les substitue aux additifs alimentaires naturels.

C’est le cas de l’acide ascorbique (vitamine C) et l’acide citrique utilisé comme acidifiant.

A ce sujet, pour les produits Bio, tous les édulcorants sont interdits (E 950 et E951).

La réglementation n’autorise que deux colorants naturels.

Substances cachées sur les étiquettes

Elles sont souvent d’origine animale et de surcroît regroupées sous des appellations énigmatiques ; E461, E630, E428.

Parfois il n’y a aucune précision sur leurs origines mais elles sont obligatoirement inscrites sur l’étiquette.

Il s’agit d’additifs effectivement naturels mais peu ragoutant.

Cela explique pourquoi les fabricants évitent d’en faire trop de publicité.

Surtout dans le cadre du CETA.

Acide cholique

Codé E1000, l’Acide cholique provient de la bile de bœuf.

C’est donc un acide biliaire qui doit être bon au final.

Acide inosinique en sels

Il s’agit des exhausteurs obtenus à partir de viande ou de poissons (sardines).

Ils sont codés E630 à E633.

L’inosinate de sodium (E631) s’utilise ainsi plus particulièrement dans le bouillon de volaille en conserves.

Cochenille

Codé E120, cet additif s’obtient à partir des cochenilles.

Et plus précisément l’acide carminique s’obtient en faisant sécher les insectes pour les réduire en poudre (bonbons, boissons, saucisses et taramas)

Colle de poisson

Contrairement à ce que certains pensent, la colle de poisson n’est pas un un ingrédient.

C’est en effet un auxiliaire technologique.

Pas banale mais connue de longue date, la colle de poisson s’obtient en faisant fondre dans de l’eau de la peau de poisson et des arêtes.

C’est aussi un agents de clarification dans la production de vin, elle n’apparaît pas obligatoirement sur l’étiquette.

Elle s’utilise donc en brasserie et en œnologie.

Cystéine et dérivés

Codé 920-21, la Cystéine dérive de protéines comprenant des protéines animales et des cheveux.

Gélatine

La gélatine se code E428 ou E441et se retrouve d’ailleurs dans beaucoup d’aliment.

Elle provient souvent du porc (bonbons Haribo) ou de boeuf (yaourts Yoplait).

L-cystéine

Codé E920, cet additif est un agent de traitement de la farine.

Si le fabricant n’indique pas son origine, on ne peut pas le connaître.

Par contre, cet additif se fabrique à partir de produits d’origine soit végétale, soit animale.

Lécithine

Codé E322, la lécithine s’obtient avec du soja ou des œufs de poule

Monostéarine

codé E471. La Monostéarine est un additif et aussi un émulsifiant.

Il se fabrique souvent à partir de graisses, d’huiles végétales ou encore de produits d’origine animale

Shellac

Le Shellac se nomme aussi gomme-laque et son code est E904.

Il provient d’insectes comme par exemple les sécrétions de cochenilles asiatiques qui donnent un agent de texture jaune orangé (pommes Fuji).

Additifs sans danger et bien connus

Face aux additifs industriels chimiques et dangereux, il existe des alternatives sans danger pour la santé.

Ce sont à la fois des additifs alimentaires bio et simples d’utilisation.
  • arrowroot : à partir du rhizome d’une plante tropicale, la maranta arundinacea (sans gluten)
  • gomme de guar : extraite de la graine du haricot de guar, Cyamopsis tetragonoloba,
  • gomme xanthane : à partir de l’action d’une bactérie, c’est un gélifiant et un épaississant
  • jus de betterave : permet de colorer du riz ou des œufs durs
  • poudre d’herbe de blé : préparations culinaires
  • charbon végétal en poudre : dans les limonades.
  • curcuma en poudre : pour préparations d’entremets, gâteaux, smoothies,… (possède des vertus anti-inflammatoires)
  • safran en poudre
  • poudre de spiruline
  • thé matcha
Le chardon Marie, le sélénium et le charbon naturel neutralisent les méfaits des additifs alimentaires dans l’organisme

Article : P. du Chélas



TABLEAU DES GRANDES CATÉGORIES D'ADDITIFS ALIMENTAIRES

Additifs alimentaires chimiques

Additifs, arômes, colorants et conservateurs

Innovations : additifs provenant du recyclage

Additifs alimentaires et les autorisations

Mouche Soldat Noire et recyclage

Colorants azoïques

Additifs, arômes, colorants et conservateurs

Colorants azoïques

Additifs alimentaires et les autorisations

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act



Photo : greenhired.fr

error: Content is protected !!