Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ANTICIPATIONAVIONSINFRASTRUCTURESINTELLIGENCE ENVIRONNEMENTALERECYCLAGE & OBSOLESCENCETECHNOLOGIESTRANSPORTS

Avions et recyclage

En matière de recyclage, des gisements de ressources importantes existent et c’est le cas notamment avec les avions.

Cette activité est peu connue du grand public alors qu’il s’agit pourtant d’une filière performante.

Dans un avion tout est bon.

Tellement bon que le recyclage des avions atteint 90 % des éléments qui les composent.

D’ailleurs le meilleur, ce sont surtout les moteurs : jusqu’à 3 millions d’euros en occasion.

Le recyclage des avions, suivant les modèles, peut représenter jusqu’à 1000 pièces remises en service.

Entre idée de prime à la casse pour cause de C02 et Covid dramatique pour l’aéronautique, le recyclage des avions va profiter du « Green Deal ».

Sans oublier qu’il arrive qu’un avion se casse (en deux) sur une piste.

Ce fut le cas le 7 avril 2002 sur l’aéroport de San José au Costa Rica.

Matières et matériaux des avions

Un avion est au final un assemblage de pièces que l’on fabrique avec diverses matières.

Il faut donc trier les pièces et les matériaux.

Ainsi l’aéro – structure (soit le fuselage), les empennages et les ailes représentent 35 % du prix d’achat d’un avion.

En comparaison les seuls réacteurs comptent à eux seuls pour 25 %.

Dans le recyclage on retrouve ainsi des éléments métalliques ou composites et des fluides qu’il faut neutraliser pour dépolluer l’avion.

Parmi les fluides se trouvent notamment le reste du kérosène ainsi que les huiles des circuits hydrauliques et des moteurs.

Par contre un avion comporte aussi des matières dangereuses : fluide des batteries, amiante, explosifs pour les toboggans, gaz Halon (CBrF3) dans les extincteurs et même de l’uranium appauvri.

Au final un avion long courrier représente 150 tonnes de matières premières pouvant être revalorisées.

Seul 13 % des parties d’un avion finissent en définitive comme « déchets non valorisables » à la décharge.

De plus dans les 150 tonnes recyclables il existe aussi une ressource en inox, en alliage d’aluminium, en acier et en titane.

Globalement donc, un avion c’est 10 % de métaux précieux dont 3 % de titane, 15 % d’acier et 60 % d’alliage d’aluminium.

A tout cela s’ajoute aussi des kilomètres de câbles en cuivre pour 2 %.

Sans oublier le caoutchouc des pneus : un Airbus A380 ainsi comporte 22 pneus.

Avec un long courrier on peut fabriquer également 5000 canettes de soda.

Et aussi des vélos de courses.

Plastique et composite des avions

Le plastique est bien présent dans les avions.

Il fait aussi partie des matériaux devant être recycler comme le bois, le verre et le caoutchouc.

Ces matériaux représentent 30 % du poids d’un avion.

Les composites carbone représentent notamment maintenant 50 % des matériaux de fabrication des nouveaux avions.

Pour l’instant ces matériaux composites ne se recyclent pas.

Mais une initiative émerge avec la start-up Camille (Compagnie d’Assistance Minière et Industrielle) et le soutien de l’Ademe.

Ses fondateurs travaillent sur une solution pour séparer la résine des fibres carbone grâce à l’énergie pulsée (procédé Xcrusher).

De surcroît cette technique permet de garder les propriétés mécaniques des fibres de carbone recyclées.

Le projet de la start-up Camille est à l’instar de celui pour le recyclage des pales d’éoliennes.

Même le plastique des hublots d’avions peut servir à la fabrication de tissus.

Marché des pièces détachées

Le marché mondial du recyclage d’avions avoisine les 100 millions de dollars.

Un avion démantelé vaut environ 10 % de son prix neuf.

Un moteur vaut à lui seul 90 % de la valeur totale du recyclage.

Au cours des prochaines décennies au moins 15 000 avions seront hors service et devront être mis en recyclage.

Les pièces détachées ne concernent pas seulement l’électronique comme les commandes de vol, les calculateurs, les boîtes noires et les ordinateurs de bord.

Elles englobent aussi les tissus, les portes de sécurité, les toboggans, les trains d’atterrissage, les moteurs et les moteurs auxiliaires de puissance.

Vols d’avions

En matière de vols et d’avions, on doit aux russes le casse du siècle.

En effet, après l’invasion de l’Ukraine et les sanctions européennes, les compagnies aériennes russes devaient restituer les avions en location et appartenant à des compagnies étrangeres.

Et cela avant le 28 mars 2022.

Or le 14 mars, avec une loi scélérate, le dictateur fasciste russe poutine autorisa les compagnies aériennes russes à garder les avions en location (environ 500).

Les russes, en bafouant les lois internationales, volent ainsi 10 milliards d’euros aux propriétaires légitimes et à l’Occident.

Article : P. du Chélas

Recyclage des métaux

Recyclage des pales d’éoliennes

Papier recyclé et Qualité

Recyclage enzymatique et Plastique

Recyclage numérique et taxes

Lanthanides et enjeux du recyclage

Recyclage des filets de pêche

Recyclage des Batteries et des terres rares

Mouche Soldat Noire et recyclage

Recyclage du plastique en échec



Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : Alibabuy

error: Content is protected !!