Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

AFFAIRESANTICIPATIONÉCONOMIEFINANCE

Blackstone rachète Leboncoin au Norvégien Adevinta

Le fonds d’investissement américain Blackstone rachète Leboncoin, le site web français, et tente ainsi l’aventure des petites annonces.

Tout aurait commencé en 2006 quand Olivier Aizac lance le blog Leboncoin pour publier des petites annonces en ligne.

Avec cette idée simple pour remplacer les annonces papier, le petit blog Leboncoin (LBC France) finira par devenir une société cotée en bourse.

Le succès sera au rendez vous et Leboncoin cumule rapidement des records d’audience : 50 millions d’annonces en ligne et 29 millions de visiteurs uniques (2023).

Success Story

Olivier Aizac débuta dès 2004 sur le web avec son propre site Modelo avant de tenter une première expérience pour le site de petites annonces Bonjour.fr (du groupe Comareg).

Mais le Leboncoin n’est pas seulement la success story d’un français bricoleur dans la cuisine de son petit appartement.

C’est le groupe de presse Schibsted Classified Media qui lui propose de développer une branche Française de son site d’annonces Blocknet existant en Suède.

En effet, le groupe norvégien Schibsted était alors propriétaire de Blocknet depuis 2003 acquis pour 19 millions d’euros.

L’aventure commence ainsi surtout en 2006 avec une association (joint-venture).

Celle de Spir Communication (filiale de Ouest-France) et Schibsted possédant alors le site d’annonces suédois Blocket.

La différence entre Blocket et Leboncoin sera par contre le choix du modèle gratuit pour les utilisateurs.

La recette est simple : offrir de la visibilité aux annonces, des services pour les professionnels et surtout de la publicité.

Pour lancer le nouveau site le 20 novembre 2006 en France, Olivier Aizac utilise d’ailleurs le logiciel du site Blocknet. 

Et Blocknet sera notamment décliner ensuite plus d’une trentaine de fois : Brésil, Espagne, Hongrie, Inde, Italie,…

L’engouement en France sera par contre rapide car les français aiment le gratuit.

Dès 2014 la société LBC France réalise un chiffre d’affaires de 134 millions d’euros avec un bénéfice de ­56 millions.

Derrière le site

Le groupe norvégien  Schibsted basé en Suède devient en 2010 l’unique propriétaire du site Leboncoin.

Schibsted est au départ  un conglomérat norvégien du secteur des médias possédant 36 places de marché sur Internet dans 30 pays (2016).

Schibsted était aussi actionnaire du journal 20 minutes (France) quand il lance le site Leboncoin.

En 2015, Olivier Aizac cédera sa place de directeur à Antoine Jouteau pour rejoindre le conseil d’administration de la filiale brésilienne de Schibsted.

En 2018 une scission s’opère au sein du groupe Schibsted et apparaît alors sur la scène norvégienne Adevinta qui conserve Leboncoin.

Et aussi Argus, Avendrealouer et Agriaffaires en France.

Adevinta entrera en bourse le 10 avril 2019 et en 2020 la nouvelle société rachètera la branche petites annonces d’eBay (eBay Classifieds Group) pour 8 milliards d’euros.

Une fusion s’opère également car eBay prend 44 % du capital en actions d’Adevinta tandis que Schibsted conserve encore une petite part.

A cette époque Adevinta et eBay représentent à deux 1,57 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

L’opération valorise immédiatement Adevinta à près de 8 milliards d’euros.

Mais Adevinta connaît ensuite une dépréciation de certains de ses actifs provenant d’eBay.

Et en 2021, Adevinta sera même déficitaire de 54 millions d’euros.

Nouvel avenir

Par contre en 2023, les fonds d’investissement Blackstone (USA) et Permira (GB) dévoilent leurs subites intérêts pour les petites annonces en ligne des particuliers.

Surtout depuis 2021 quand Permira entrait alors au capital d’Adevinta.

Blackstone et Permira font de surcroît une offre de 12,1 milliards d’euros à Adevinta pour son rachat.

Un accord garantit aux actionnaires un rachat d’action au prix de 9,8 euros (115 couronnes norvégiennes).

Ainsi Blackstone rachète Leboncoin avec Permira et derrière l’opération financière se dessine aussi un projet Européen.

Il s’agira d’une plateforme commune pour tous les pays où Adevinta exerce ses activités. 

Cela va permettre de rassembler les ventes sur un même site des plateformes européennes.

Cela représentera près de 400 millions de produits d’occasions en Europe.

Au final Leboncoin n’aura jamais été français quand bien même Blackstone rachète Leboncoin.

Article : P. du Chélas


Économie

Finance : Investissement et Hedge fund

Éthique et valeurs sociétales

JO 2024 : Organisation et Budget

Zone Économique Exclusive

Économie : relance de l’industrie

Impôts 2024 et traque sur internet

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

error: Content is protected !!