Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ANTICIPATIONCLIMATESPACEHYDROSPHÈREOCEANS & MERSRÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUETECHNOLOGIES

Climat avec le satellite SWOT

Grâce à une fusée Falcon 9 de SpaceX, le satellite SWOT œuvre pour le climat et surveille le niveau de l’eau sur terre depuis sa mise en orbite le 16 décembre 2022.

La mission de ce satellite de l’Agence spatiale française (CNES) et de l’Agence spatiale américaine (Nasa) relève ainsi de l’hydrologie et de la topographie.

Dans une période de réchauffement climatique il est tout aussi important de connaître la fonte des glaciers que l’assèchement des lacs.

Il faut en effet mettre à jour nos connaissances sur le cycle de l’eau sur Terre.

C’est la raison d’être de ce satellite franco-américain SWOT (Surface Water Ocean Topography) qui se trouve notamment à 891 kilomètres d’altitude pour cartographier la surface des lacs, des rivières et des océans.

En effet, grâce à sa technologie, SWOT sera capable de mesurer la hauteur des océans, les courants côtiers et les fleuves se jetant dans l’océan.

Il pourra suivre également les mouvements de l’eau dans le monde.

Son secret se trouve d’ailleurs dans deux antennes se trouvant à dix mètres l’une de l’autre

Elles lui permettent en effet d’enregistrer une bande de 120 kilomètres de large sur la terre.

Au bout du fil de raccordement de ces antennes se trouve en effet un interféromètre radar en bande Ka (KaRIn).

A lui seul, cet interféromètre équivaut à six altimètres classiques.

Grâce à ce dispositif, SWOT pourra suivre les courants et les tourbillons qui influent sur la température de la surface de la mer.

Il a la capacité d’observer les circulations de type sub-méso et méso-échelle allant de la centaine à la dizaines de km.

Il pourra également observer l’absorption du dioxyde de carbone (CO2) par la mer et surveiller l’érosion côtière.

Cette mission du satellite SWOT pour le climat est ainsi bien en rapport avec le réchauffement climatique.

En effet, il est nécessaire de repenser nos modèles actuels de prévisions notamment pour anticiper les catastrophes naturelles.

Ainsi, le travail de collecte de ce satellite de 2,2 tonnes permettra de réaliser une nouvelle modélisation des conditions climatiques avec une nouvelle cartographie 3D.

Au final, les scientifiques seront capable d’analyser comment l’océan influe sur le changement climatique. 

Et ils pourront ainsi mieux anticiper les risques cycloniques

Pour rappel 36 000 débris de plus de 10 centimètres se trouvent dans l’espace.

SWOT, fabriqué par Thales Alenia pour le CNES, est le premier satellite en conformité avec la loi sur les opérations spatiales (LOS) en vigueur depuis 2020.

Il peut en effet assurer sa rentrée contrôlée dans l’atmosphère en fin de vie.

Au passage, il pourra jeter un œil sur le 7° continent de plastique.

Article : P. du Chélas

Catastrophes naturelles et Climat

Éocène et réchauffement climatique

Tempêtes et ouragans avec typhons

Tsunamis et vagues

Réchauffement climatique et responsabilités

Le cycle de l’eau ; de la mer à la terre

Climat en France

Ours polaires et fonte des glaces

Climat et Réchauffement sans COP

Pollution des océans et activités humaines

Pollution spatiale et débris spatiaux

Objet Spatial Identifié CZ-5B



Newsletter Green Hired

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!