Forêt et biosphêre & réserves naturelles en France
BIODIVERSITÉ, BIOSPHÈRE & ÉCOSYSTÈMES, CARBONE & GES, EAU & LACS, ENVIRONNEMENT & PLANÈTE, GAZ A EFFET DE SERRE, HYDROSPHÈRE, OCEANS & MERS, RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

Co2 Biogénique et Carbone végétal

Connaissez vous le Co2 Biogénique ? Et quel rapport avec la déforestation importée ?

Tout d’abord, sachez que le Co2 Biogénique n’est pas un nouveau type de carbone.

C’est tout simplement le carbone qui se trouve dans la biomasse grâce à la photosynthèse.

Pour faire simple, c’est tout le carbone qui se trouve dans les arbres et la végétation.

Mais c’est aussi le carbone qui se trouve dans votre meuble en bois de la salle à manger.

Et qui se trouve aussi dans les cultures agricoles et les matières organiques du sol.

Enfin c’est également celui dans la flore marine que l’on oublie souvent.

Carbone et planète sont deux éléments intimement liés dans le cosmos.

Les lombrics en savent quelque chose.

Réservoirs naturels de carbone

La nature, probablement plus intelligente que l’Homme, possède un dispositif naturel de gestion du carbone.

On désigne ce dispositif par puits de carbone.

En lien avec notre biotope, il existe ainsi le plancton océanique, l’écosystème forestier, les tourbières, les prairies, la toundra et la taïga par exemple.

L’écosystème forestier, lui, est l’un des plus visibles.

C’est assurément un énorme puits d’absorption avec son bois, ses racines et ses sol.

D’ailleurs le carbone représente 20 % du poids du bois et jusqu’à 50 % du poids pour du bois dense.

Le carbone biogénique est ainsi le carbone qui va se dégager lors de la combustion et la dégradation de ces toutes ces matières.

En effet, lors des feux de forêts, le puits se transforme alors en source de Co2.

Par contre aucune différence.

Le carbone est le 15° élément le plus abondant de la croûte terrestre et il existe sous deux formes : le carbone inorganique (Cinorg) et le carbone organique (Corg).

Qu’il soit d’origine fossile ou biogénique, le Co2 est le même dans les gaz à effet de serre.

En effet, le carbone est le constituant majeur de deux gaz à effet de serre : le CO2 et le CH4

Carbone et stockage

Le carbone biogénique est donc celui qu’une organisme végétal fixe avec la photosynthèse à partir du Co2 de l’air.

Respirez un bon bon coup. Le carbone est sans danger pour l’homme

C’est l’élément naturel le plus répandu sur terre.

Ce sont le monoxyde de carbone (CO) et le dioxyde de carbone (Co2), tous deux des composés du carbone, qui sont dangereux.

Le carbone forme en effet trois composants gazeux avec l’oxygène :

  • monoxyde de carbone (CO)
  • dioxyde de carbone (CO2)
  • suboxyde de carbone (C3O2)

L’intérêt pour notre planète, c’est le stockage de ce carbone biogénique par le monde végétal et océanique.

En effet les océans et les forêts sont à ce titre des immenses réservoirs de stockage du carbone de l’atmosphère.

En mer, les herbiers de Posidonie sont aussi de puissants puits de carbone et de stockage.

Avec leurs surfaces mondiales les herbiers de Posidonie représentent ainsi 1 % des océans.

Ils participent pour 40 % au carbone fixé chaque année par la végétation côtière.

Calcul du Co2 Biogénique

Premier point, le prélèvement de Co2 dans l’atmosphère par les végétaux contribuent à la diminution du stock total de gaz à effet de serre (GES). Logique.

Cela représente donc un puits de carbone (en cycle court) bénéfique pour le changement climatique.

De même on ne considère pas que les produits pétro – sourcés ou fossiles contiennent eux du carbone biogénique.

Et cela bien que ces produits proviennent de matières premières végétales à l’origine.

En effet ce carbone des fossiles résulte de cycles très longs (en millions d’années pour le pétrole).

Autre point, on considère par contre les émissions de la combustion de la biomasse comme étant neutres en carbone.

La raison en est que ce carbone s’inscrit dans son cycle naturel comme dans le cas d’un arbre qui meurt au bout de 50 ans (nécromasse ligneuse).

Dans le prolongement de ce principe, on considère aussi que l’utilisation de produits provenant de la biomasse représente une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Cette approche impacte également le calcul des crédits carbone qui distinguent donc le carbone fossile et le carbone biogénique.

Séquestration et cycle de vie

Les cultures agricoles annuelles représentent également un réservoir de carbone en cycle court.

De même les forêts que l’on replante après les coupes dans le cadre d’une gestion durable sont autant de réservoirs.

Par contre le problème est celui de la séquestration du carbone biogénique.

En effet, pour que cette séquestration soit prise en compte, le bois doit provenir d’un pays appliquant le Protocole de Kyoto et surtout son article 3.4.

La prise en compte s’applique aussi pour le bois provenant de forêts gérées avec des programmes de certification de gestion durable.

Si vous avez réussi à suivre, cela pose tout le problème de la cuisson au bois quand la forêt n’est pas replantée.

C’est la reforestation qui permet ou non de considérer le Co2 comme biogénique renouvelable ou non.

La loi portant évolution du logement de l’aménagement et du numérique (ELAN) introduit avec son article 178 le calcul de la contribution des produits de construction et équipements au stockage du carbone de l’atmosphère.

Et cela pendant la durée de vie des bâtiments.

En France, un nouveau concept prend corps dans le bâtiment avec sa RE 2020, la réglementation environnementale, qui tourne le dos au thermique et à la RT 2012.

En effet, la RE 2020 privilégie désormais l’environnement dans les nouvelles constructions du BTP.

Ainsi, cette réglementation RE 2020 bouleverse le secteur du bâtiment et accélère la décarbonation de la construction.

La phase de construction d’un bâtiment est responsable de 60 % de l’impact carbone de ce bâtiment sur son cycle de vie.

Article : P. du Chélas

Herbiers de Posidonies en Méditerranée

Déforestation et impacts sur la biodiversité

CO2 et gaz additionnels des GES

Carbone et Co2 en chiffres

Crédits Carbone au prix du marché

Biométhane et gaz vert

Calcul des émissions de Co2

Carbone, Avions et kérosène

RE 2020 : la réglementation environnementale

Gaz à effet de serre : GES

Sauver une baleine



Après votre inscription, vérifiez dans vos spams le premier envoi de la Newsletter

Photo : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!