Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

BATRACIENSENVIRONNEMENTESPÈCESNATURE

Sapo de Monte Verde ou Crapaud doré décimé

Plus aucune autre espèce n’apercevra le Crapaud Doré (Sapo de Monte Verde).

En effet, l’espèce est maintenant décimée sur cette planète.

L’espèce du Crapaud Doré (Incilius periglenes) vient en effet de disparaître à cause du changement climatique.

Mais pas seulement apparemment.

Son berceau, le Costa Rica, sera le cercueil de cette espèce endémique également connu comme Crapaud de Monte Verde.

La dernière apparition du Crapaud Doré qui est un amphibien de la famille des Bufonidae, date ainsi de 1989.

L’UICN le classa comme espèce éteinte en 2001 avec l’espoir de revoir un spécimen de l’espèce.

Une espèce de crapaud unique

L’espèce vivait dans la cordillère de Tilarán et plus précisément seulement dans les nuages de Monteverde qui lui donnent aussi son nom.

Sa zone d’habitat de 10 km2 se situait d’ailleurs à environ 1 620 m d’altitude avec des températures comprises entre 12 à 18 °C.

Le Crapaud Doré évoluait ainsi dans les forêts et les zones humides mais se cachait toujours sous terre.

Il n’était pas possible pourtant de louper ce crapaud de Monte Verde.

En effet sa couleur était jaune orange phosphorescent avec une peau brillante et luisante.

A noter toutefois que la femelle de ce batracien était de couleur vert olive ou noire avec des taches écarlates entourées de jaune.

L’influence du Niño, phénomène météorologique (El Nino), s’accentue en Amérique du Sud avec le réchauffement climatique.

La sécheresse qui s’installe avec le El Nino cause des pertes de récoltes et provoque de graves pénuries d’eau potable.

Chronique d’une mort

On doit à l’écologiste et herpétologiste américaine Martha Crump la dernière observation de l’espèce en 1987.

Martha Crump put constater à cette occasion un asséchement des mares de reproduction de l’espèce à cause de l’épisode El Nino.

Juste après la période de reproduction, les œufs du Crapaud Doré sont restés en putréfaction dans les mares asséchées.

Il semble d’ailleurs que El Nino soit davantage la cause de la disparition de l’espèce que le changement climatique que l’on connaît actuellement.

Et plus précisément à cause d’un champignon pathogène de la classe des Chytridiomycètes.

Ce champignon ravage les populations d’amphibiens surtout par temps sec.

Le champignon s’est introduit dans les forêts de Monte Verde entre 1987 et 1988. La sécheresse avec El Nino dopa alors son développement.

Mais en définitive El Nino est un phénomène climatique et le réchauffement une réalité.

En 1987 la population du Sapo de Monte Verde ou Crapaud doré était d’environ 1500 spécimens.

En 1989, un seul Crapaud Doré fût aperçu.

Ce crapaud n’aura été connu que de 1966 (date de sa découverte) à 1989 (date de sa disparation).

Article : P. du Chélas


Espèces Mammifères
Espèces Oiseaux
Espèces Reptiles
Espèces Amphibiens et Batraciens
Espèces Crustacés
Espèces Dinosaures
Espèces Échinodermes : Oursins et Étoiles des Mers
Espèces Flore et Algues
Espèces Insectes
Espèces Invertébrés
Espèces Mollusques et gasteropodes
Espèces Papillons
Espèces Planctons
Espèces Requins

Pélobate cultripède ou Pélobate à couteaux

Salamandre noire ou salamandre atra

Le Panda Roux dit le flamboyant

Écureuil de Corée ou Tamia de Sibérie

La Sarcelle marbrée se fait rare

Le pangolin, un écailleux…

Coccinelles des champs et des villes

Les coraux de Maya Bay dégradés par le tourisme

Dugong : le Lamantin Thaï en danger

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act


L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime que le changement climatique menace 12000 espèces et que 6000 devraient disparaître.


error: Content is protected !!