Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

DIRIGEABLESMOBILITÉSTECHNOLOGIES

Dirigeables remplis de vide

L’idéal serait d’avoir des dirigeables remplis avec du vide.

L’idée n’est pas nouvelle et on y avait déjà réfléchi.

Un dirigeable c’est comme un ballon d’anniversaire, ça se gonfle.

Pour cela on utilise de nos jours de l’hélium moins dangereux que l’hydrogène du Zeppelin.

Surtout depuis la période des accidents avec les dirigeables remplis d’hydrogène.

Alors pourquoi remplir avec du vide ?

Tout simplement parce que du vide, il y en a partout à portée de mains.

En plus cela pourrait résoudre le problème du stockage de l’hélium.

Flotter en l’air

Un aérostat fonctionne sur le principe de la flottabilité et selon la poussée d’Archimède.

L’équilibre aérostatique des dirigeables et des montgolfières tient au gaz se trouvant dans leurs enveloppes.

La densité du gaz du dirigeable est en effet plus faible que l’air environnant.

Le dirigeable étant plus léger que l’air, c’est un donc un aérostat.

Il peut d’ailleurs être plus lourd ou plus léger que l’air selon sa configuration de vol.

Plus lourd que l’air, il devient alors un aérodyne comme les avions.

Le stockage de l’hélium présentant certaines contraintes, l’idéal serait donc de se servir du vide.

Mais dans ce cas il faut trouver une solution pour empêcher la pression de l’air de s’exercer sur le ballon et sa structure.

En effet, le dirigeable n’en exercera aucune du fait du vide.

La carcasse d’un dirigeable pouvant résister à la pression extérieure serait tellement lourde qu’elle l’empêcherait de voler.

La solution se trouve donc dans le matériau utilisé pour réaliser le ballon.

Techniquement simple

Dès les années 2000, un projet émerge.

Celui de construire un treillis en aluminium possédant un squelette en nid-d’abeilles placé entre deux couches de céramique.

On doit l’idée à Andrew Gavrilin et Andrey Akhmeteli.

Mais ils ne purent la concrétiser faute d’une technologie performante pour réaliser ce rêve.

Aujourd’hui l’idée refait surface car les matériaux ont techniquement évolué.

Ainsi, un projet se base sur de la fibre de carbone pour le treillis et de la mousse pour les coques protectrices.

Il est mis en œuvre par deux compères ; Ludovico Turinetti (un entrepreneur) et Marco Gherlone (professeur en aéronautique).

Ils développent ainsi un prototype de dirigeable mesurant 3 m de diamètre et pouvant atteindre 1000 m d’altitude.

Le prototype devrait supporter une charge de 2 kg.

Ce type de dirigeable pourrait rester indéfiniment en l’air avec un équipement de panneaux solaires pour faire fonctionner une pompe de régulation de la quantité de vide à l’intérieur.

Le rêve pourrait aussi se poursuivre de l’autre coté de l’atlantique avec un autre projet de l’américain, Miles Frank Beaux (physicien des matériaux).

Ce dernier travaille sur un matériau à base d’aérogel.

Ce matériau, le plus léger au monde, est constitué à 90% d’air.

Miles Frank Beaux développe ainsi une sphère composé de ce matériau qui a la particularité de pouvoir contenir du vide.

Par contre, le développement du projet nécessiterait l’emploi de plusieurs sphères pour un seul dirigeable.

A sa mémoire, Francesco Lana de Terzi (mathématicien italien) imagina en 1670, un navire à voile équipé de quatre sphères en cuivre remplies de vide pour voguer.

La sphère est en effet la forme qui contient le plus grand volume pour un minimum de surface…

Après lui, Arthur de Bausset (physicien français) repris l’idée de Lana de Terzi en misant sur un tube à vide (forme cigare).

Des projets à l’hélium sont actuellement en cours pour développer un moyen de transport en adéquation avec la transition écologique.

Si vous avez une appréhension à monter dans un dirigeable, sachez qu’on évite qu’il soit tout à fait plus léger que l’air.

En effet, cela permet en cas de panne moteur de faire descendre le dirigeable vers le sol tranquillement.

Poursuivons le rêve de dirigeables futurs remplis de vide pour trouver des solutions au désastre environnemental…

Article : P. du Chélas


Technologies
greenhired.fr

Avions électriques à piles et à Hydrogène

Voitures électriques volantes

Sustentation magnétique et Hyperloop TT

Voitures à pédales électriques

Piles à combustible écologiques

Hydrogène vert pour piles à combustible

Vanlife et camping-car

Blockchain, bitcoin et logistique

Tilapias d’élevage


Poursuivons le rêve car il nous faudra rapidement trouver des solutions au désastre environnemental…


Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!