Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

DÉCHETS ÉLECTRONIQUESDÉVELOPPEMENT & DURABLEÉCO - CONSEILSRECYCLAGE & OBSOLESCENCETENDANCES

Éco-durabilité et Irréparabilité des appareils

Une prise de conscience intervient dans le domaine de la consommation celle de l’irréparabilité des appareils électriques et celui de leur Éco-durabilité.

En effet, deux axes deviennent ainsi essentiels pour notre futur modèle de consommation : l’éco-durabilité et le développement durable.

Notre société de consommation doit prendre conscience que leur renouvellement doit se réaliser en respectant l’équilibre de l’environnement et des éco- systèmes.

On ne peut pas continuer à obérer les ressources (naturelles) de nos générations futures.

Et d’ailleurs quel est l’intérêt de réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ?

Sauf de vouloir à tout prix réaliser des profits au détriment de la planète.

Un futur jonché de déchets

En tout cas l’environnement et la nature payent le prix fort avec ce type de comportement.

Notre monde se jonche de déchets pour lesquels nous ne trouvons plus de place.

Fabriquer du matériel que l’on ne peut pas démonter est une vieille astuce fréquemment utilisée encore de nos jours.

Forme d’obsolescence programmée, le concept d’irréparabilité des appareils est, lui, plus souvent utilisé par les constructeurs et fabricants. En toute légalité.

Dans une société de consommation axée sur le jetable, le consommateur est formaté pour mettre son produit à la poubelle sans se poser de question.

Tout cela est né avec la révolution industrielle et la généralisation du modèle productiviste de notre société de consommation.

Auparavant l’Éco-durabilité et l’Irréparabilité des appareils n’étaient pas concevable dans un système de consommation effréné.

Cycle de vie

Pourquoi aujourd’hui, les appareils que nous adorons, sont donc non réparables ?

Justement parce que nous les adorons et que les fabricants utilisent ce ressort affectif pour nous continuons à les acheter.

Le marketing pense à votre place et pense ainsi vos produits dans le seul but de vous pousser à l’achat.

L’objectif marketing est simple : vendre le plus possible au plus grand nombre de consommateurs.

Le fabricant peut donc provoquer en effet une irréparabilité avec des matériaux de mauvaise qualité pour accélérer le remplacement de l’appareil.

Mais aussi avec des pièces trop fragiles voir même avec une mauvaise conception du produit.

Tout cela arrive également quand ces fabricants décident de rogner sur la qualité pour augmenter leurs marges.

La conception du produit se base sur une période de fonctionnement permettant de donner à celui ci le statut d’appareil économiquement irréparable.

En d’autres termes, il deviendra un appareil dont le coût de la réparation qui sera établie par devis sera supérieur à sa valeur au jour de la survenance de son non fonctionnement.

Déchets électroniques et électroménagers

La stratégie consiste à diminuer la durée de vie des biens électroniques et électroménagers pour en assurer une consommation permanente.

Cela devient très dangereux pour la nature et notre environnement.

Ces produits, jetés à la poubelle deviennent des déchets électroniques très dangereux (déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE, D3E) ou PEEFV) en raison de leurs composants.

C’est le cas des smartphones par exemples qui contiennent des minerais et des produits chimiques très agressifs pour l’environnement.

Il en est de même avec les téléviseurs, machines à laver, réfrigérateurs, ordinateurs, imprimantes, appareils photos numériques, jeux électroniques,..

La marque Phillips par exemple n’est pas en reste avec son radio réveil simulateur d’aube dont l’ampoule n’est pas remplaçable.

En plus c’est écrit dans le mode d’emploi.

A la fin de vie de l’ampoule, le radio réveil est bon pour la poubelle.

A titre d’exemple encore, l’iPad et l’iPhone d’Apple sont équipés de batteries inamovibles moulées dans le plastique de la coque.

On ne peut ainsi ni les démonter, ni les remplacer et donc on achète un autre smartphone.

L’Eco-durabilité et la fin de l’Irréparabilité des appareils doivent devenir des enjeux de notre société de consommation.

Il faut lutter contre l’obsolescence programmée et imposer la réparation pour prolonger la durée de vie de nos matériels.

La nouvelle loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) institutionnalise dorénavant le « bonus réparation ».

Article : P. du Chélas



Indice de réparabilité

Obsolescence programmée

Recyclage des Batteries et des terres rares

Pollution numérique et Déchets Électroniques

Recyclage numérique et taxes

Déchets et responsabilités

Fabrication des smartphones

Pollution numérique

Plastique et avancées technologiques

Réseaux électriques et taxes sous tension

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act



Photo : afrik21.africa

error: Content is protected !!