Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

FORETS & MASSIFS FORESTIERSMAMMIFÈRES

Écureuil de Corée ou Tamia de Sibérie

Parmi les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE), l’Écureuil de Corée ou Tamia de Sibérie figure parmi les plus anciens envahisseurs.

Très mignon, cet écureuil de la famille des Tamias débuta sa réputation dans nos animaleries voila 50 ans.

En effet, au fil des ans plusieurs spécimens furent relâchés en liberté dans nos forêts.

Probablement pour se donner bonne conscience après son séjour en petite cage dans un appartement.

Il est maintenant interdit de séjour en France depuis 2016.

Si loin de chez lui

Le Tamia de Sibérie (Tamias sibiricus) possède un pelage avec une couleur de base marron gris et blanche sur le ventre.

En plus, cinq rayures noires vont de sa queue jusqu’à ses épaules.

Mais sur ses flancs se distingue une rayure plus claire bordée par deux bandes noires.

Il mesure 10 à 15 cm pour un poids moyen de 100 gr.

il n’est donc pas très gros.

Mais il ne doit pas pour autant être confondu avec le Tamia rayé (Tamias striatus) d’Amérique du Nord.

Le Tamia rayé est le fameux chimpunk avec ses abajoues extensibles.

Ce dernier est d’ailleurs plus sociable.

Au Canada on le surnomme aussi le Petit Suisse.

Le Tamia de Sibérie est par contre envahissant.

Curieux de nature, il est aussi vif et agile.

En bon forestier, le Tamia de Sibérie se réfugie dans des galeries qu’il creuse.

Quand il se sent en danger, il émet un bref « chip chip chip» pour avertir les autres écureuils.

Outre son mauvais caractère, le Tamia de Sibérie est aussi porteur de la maladie de Lyme.

Il infecte ainsi les tiques qui sont les vecteurs de la maladie à l’homme.

Toutefois il n’est pas le seul, c’est aussi le cas des campagnols et des oiseaux.

Tamia en Sibérie et Écureuil en Mongolie

Notre Écureuil de Corée ou Tamia de Sibérie est donc natif de Sibérie.

C’est un Sciuride, un petit mammifère, venant de l’est.

A l’origine, il ne vivait d’ailleurs uniquement qu’en Sibérie.

Mais ses racines s’étendent maintenant du Nord de l’Europe à l’Est de l’Asie, la Mongolie, la Chine, la Péninsule coréenne et le Japon.

Il est même enfin arrivé en Finlande.

Le genre Tamias comprend en fait trois sous-genre bien installés :

  • Tamias en Amérique orientale
  • Neotamias en Amérique occidentale
  • Eutamias en Sibérie, Corée et Japon septentrional

Le Tamia de Sibérie ou Borunduck se distingue bien également de l’écureuil de Barbarie (Atlantoxerus getulus) et des écureuils palmistes.

En effet, ces écureuils sont plus gros avec des rayures dorsales s’arrêtant à la nuque

Diurne, le Tamia de Sibérie est un écureuil qui a aussi besoin d’un grand espace vital pour se reproduire.

C »est la raison qui fait que cette espèce tient difficilement en captivité.

Il envahit les forêts d’Europe ou 25 populations se développent dont 11 en France.

Depuis 2016 il figure sur la liste de la Commission Européenne relative aux 37 espèces exotiques envahissantes.

Article : P. du Chélas

Hérisson

Koalas dans le bush

Sphinx du frangipanier

Tourterelle des bois

Wombat et crottes carrées

Les variétés de Thons

Salamandre noire ou salamandre atra

Esturgeons en danger critique

Extinction des Espèces du Carnien



Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : observation.be

error: Content is protected !!