Green Hired Art

Made in Montreuil sur Mer

EAU & LACSÉLECTRICITÉÉLECTRIQUEÉNERGIESÉNERGIES RENOUVELABLESHYDROÉLECTRIQUE

Électricité et centrales hydroélectriques

L’hydroélectricité, énergie durable produite grâce à l’eau, fournit un sixième de l’électricité mondiale avec des centrales hydroélectriques.

Le parc mondial des centrales hydroélectriques produit ainsi le quart de la consommation d’électricité dans le monde.

En plus, il s’agit de la première source d’électricité renouvelable en France.

Par contre, cette énergie n’est durable que s’il y a de l’eau qui est sa force motrice.

La gestion de l’eau est donc cruciale pour les centrales hydroélectriques et la production d’électricité.

Sites industriels hydroélectriques

Techniquement l’énergie hydroélectrique utilise l’énergie hydraulique pour produire de l’électricité.

C’est une turbine hydroélectrique qui convertit l’énergie mécanique résultant du mouvement de l’eau en électricité.

Une centrale hydroélectrique est donc un site industriel de production.

La puissance hydroélectrique totale installée dans le monde était de 1292 GW (2018) avec une production d’électricité de 4200 TWh.

Dans ce secteur industriel, les plus gros producteurs mondiaux d’hydroélectricité sont :

  • la Chine : 30,4 %
  • le Brésil : 9,95 %
  • le Canada : 9,1 %
  • les États-Unis : 6,95 %
  • la russie : 5 %
  • l’Inde : 3,8 %
  • la Norvège : 3,3 %

La production des barrages hydroélectriques dépend du débit des rivières et des fleuves, des conditions pluviométriques et des capacités de stockage des retenues d’eau.

Les plus puissantes

La plus puissante centrale du monde est celle du barrage des Trois-Gorges en Chine sur le fleuve Yangtsé (Yang-Tsé-Kiang) qui est aussi le plus long d’Asie (6 380 km.).

Ce barrage est long de 2,3 km avec une hauteur de 185 m et il dispose d’un réservoir long de 600 km pour une superficie de 1045 km².

La puissance de cette centrale est à la hauteur avec 22,5 GW installés soit la puissance de 16 de nos réacteurs de centrales nucléaires.

Pour cela, le barrage dispose de 34 turbines pour le fonctionnement de la centrale. 

Par contre, le point important c’est le volume du débit d’eau : 14 300 m3/seconde.

La deuxième plus grande centrale électrique au monde est celle d’Itaipu.

Elle se trouve sur le fleuve Rio Parana à cheval entre le Brésil et le Paraguay.

Son barrage est long de 7,235 km avec une hauteur de 225 mètres au plus haut et son réservoir s’étend sur 1350 km².

Pour une puissance installée de 14 GW, le barrage comporte 20 turbines : dix pour le Bresil et dix pour le Paraguay.

La centrale d’Itaipu produit ainsi annuellement 98,63 TWh avec une puissance installée de 1,820 GW.

Pour cela le débit maximal de son déversoir est de 62 200 m3/seconde.

Mais la concurrence est rude pour la deuxième place car la Chine construit un nouveau barrage depuis 2020.

La nouvelle infrastructure prévoit un barrage de 289 mètres de haut à cheval sur les provinces du Sichuan et du Yunnan (sud-ouest).

Posé également sur le Yangtsé, il préfigure une centrale hydroélectrique avec une puissance installée de 16 GW.

Ce sera alors la deuxième plus grosse centrale hydraulique dans le monde.

Hydroélectrique en France

La France avec 447 barrages et 2500 installations hydrauliques ne présente que 1,4 % de la production mondiale.

Par contre, 2270 de ses centrales sont d’une puissance inférieure à 10 MW (mégawatts) ce qui représente un atout en terme d’adaptabilité locale.

Au total, la France dispose ainsi d’une puissance installée de 25,7 GW qui produisent 62,5 TWh.

Cela représente ainsi 12 % de sa production nationale et aussi sa première source des énergies renouvelables devant le photovoltaïque et l’éolien.

A elle seule, la part de l’hydroélectricité pour la production d’électricité renouvelable est de 53 %.

En France, la centrale hydroélectrique la plus grosse est celle du barrage de Grand’Maison à Vaujany sur l’Eau d’Olle.

Certes, sa capacité de 1,8 MG n’a rien de comparable avec les deux monstres mondiaux mais il équivaut à 2 réacteurs nucléaires.

Ce barrage de Grand’Maison, long de 550 m, a une hauteur de 140 m et un réservoir de 2,19 km2 contenant 137 millions de m3 d’eau.

Le barrage comporte deux retenues d’eau pour disposer d’un débit utile de 216,3 m3/s.

Plus récemment, en 2020, le barrage de Romanches Gavet en en Isère à pris la première place en France.

Il ne s’agit pas d’un nouveau barrage mais d’une réfection pour remplacer six usines et 5 barrages âgés de plus de 100 ans sur le cours de la Romanche.

Avec une turbine de 92 tonnes, il dispose d’une puissance installée de 9,7 GW.

Sinon, le barrage le plus haut du monde se trouve au Tadjikistan à Rogun (Rogoun) avec une hauteur de 335 m.

Article : Roman Skorupski

Centrale hydroélectrique et barrage Rogoun

Ressources en eau de notre planète bleue

Crise de l’eau et gestion

Énergies renouvelables contre énergies fossiles

Panneaux Solaires : un investissement responsable

Éoliennes et production : la vérité

Tension énergétique en France

Centrales nucléaires et production


Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!