Green Hired Art

Made in Montreuil sur Mer

ADDITIFS ALIMENTAIRESALIMENTATIONINGRÉDIENTSSANTÉ & BIEN ÊTRETENDANCES

Étiquettes alimentaires et santé

Savoir lire les Étiquettes des produits alimentaires pour être en bonne santé semble être du seul ressort d’un expert diplômé.

Vous pouvez quand même essayez de les lire et voici quelques pistes pour y arriver.

Les donnés nutritionnelles obligatoires sont celles de la quantité de lipides (matières grasses) et de la valeur énergétique (en kilocalories (kcal) et kilojoules (kJ)).

Les Repères Nutritionnels Journaliers (RNJ) sont les apports nutritionnels en pourcentage des besoins quotidiens.

On calcule les RNJ pour une consommation moyenne de 2000 k calories par jour (2000 kcal/j).

En ce qui concerne les vrais besoins, on se base sur l’Apport Énergétique Total (AET) :
  • glucides : environ 50 % AET (énergie pour l’organisme);
  • lipides : environ 35 % AET (stockage de l’énergie)
  • protéines : environ 15 % AET (entretien de l’organisme)

Le tableau de la valeur nutritive figurant sur le produit peut vous servir de guide pour planifier votre alimentation en fonction notamment de vos besoins réels.

Allégations nutritionnelles :

Les mentions mettant en avant les qualités nutritionnelles d’un aliment ne servent en définitive qu’à vous faire acheter le produit.

Ce sont en effet des allégations de marketing pouvant être différentes des mentions obligatoires sur la réelle valeur nutritionnelle.

Par exemple : riche en fibres, pauvre en sel, produit sans sucre (sans saccharose mais peut contenir d’autres sucres),..

De même, les vertus nutritionnelles d’une pomme de terre ne sont pas à démontrer tout comme celles des autres aliments naturels.

Allégations de santé :

Il s’agit en fait d’informations suggérant qu’un aliment a un effet sur le corps humain :

  • diminution d’un facteur de risque de maladie
  • référence à la croissance de l’enfant
  • mention sur le bon développement : bon pour la mémoire par ex
  • avantages physiques : favorise le transit intestinal, contribue à une bonne vision,..

Les allégations de santé ne peuvent être utilisées que si elles sont autorisées

Portions des produits :

Il faut savoir que les indications figurant sur l’étiquette sont déterminées plus particulièrement pour une portion du produit.

Par contre cette infomation ne correspond pas forcement à la portion que vous achetez.

Le poids de la portion vendue peut en effet être différent du poids de la portion de référence.

C’est donc juste important pour le nombre de calories par portion.

Avec les étiquettes alimentaires pour la santé, il faut donc faire très attention…

Composition des produits

Les ingrédients sont toujours indiqués par ordre décroissant en terme de quantité.

Ainsi plus le produit contient d’ingrédients et plus il contient d’additifs.

Liste des Ingrédients :

La liste des ingrédients doit obligatoirement figurer sur les produits alimentaires.

Mais il existe des exceptions pour l’eau, les fruits, le lait, la farine, les légumes frais, les œufs, le sucre et aussi le vinaigre.

De manière réglementaire, doivent figurer aussi les présences d’OGM et d’allergènes (arachides, céleri, crustacés, lait, gluten, œufs, poissons, soja, moutarde).

Par contre sI vous voyez les mentions « Produit élaboré dans un atelier qui utilise : … » ou « Traces éventuelles de… », c’est que le fabricant ne peut pas garantir l’absence totale de certains allergènes.

Les ingrédients sont d’ailleurs toujours rangés par ordre décroissant soit du plus abondant au moins présent.

Si le sucre est mentionné en premier, c’est qu’il est ainsi majoritairement présent dans le produit.

Il est préférable de choisir des produits alimentaires contenant moins de 6 ingrédients.

Par contre choisissez des produits comportant 15 % d’autres nutriments : fibres, minéraux, oméga 3, vitamines,..

Pour rappel, une mousse au chocolat maison ne comporte que deux ingrédients : chocolat et œufs..

Pourcentages :

Le pourcentage de la valeur quotidienne en gras saturés (ou trans), en sel et en sucres ne doit pas dépasser 15 % car cela signifie que votre produit en contient beaucoup.

Pour votre santé faites surtout attention à la date de péremption sur les étiquettes alimentaires.

Énergie et nutrition

Les trois nutriments qui apportent de l’énergie au corps sont en définitive les glucides, les protéines et les lipides.


Les vitamines et les minéraux n’apportent pas d’énergie mais ils participent à la production d’énergie.

Valeur énergétique

Elle se calcule en additionnant notamment le nombre de calories issues des lipides, des glucides et des protéines.

Acides gras :

ces acides gras sont de trois types :

Amidon :

Élément naturel, c’est aussi un glucide complexe qui peut provenir de 50 plantes différentes.

On le nomme également « fécule » quand on l’extrait des racines et des tubercules.

L’amidon est composé d’ailleurs de deux polymères de glucose : l’amylose et l’amylopectine.

  • pomme de terre : riche en amylopectine
  • blé et maïs : riches en amylose

Fibres :

Les fibres sont quant a eux des glucides complexes.

Si vous consommez des produits céréaliers par exemple, choisissez des aliments ayant plus de 2 g de fibres par portion et 6 g de sucres maximum par portion de 30 g.

Soyez donc vigilants car un produit « riche en fibres » peu contenir énormément de sucres et de matières grasses

Glucides :

Les glucides regroupent l’amidon, les fibres et les sucres.

On classe les glucides en 3 catégories :

  • complexes (Amidons) » : céréales, légumes secs, pain, pâtes, pomme de terre, …
  • simples (Sucres) : bière, fruits frais, lait, miel, produits laitiers, sodas,…
  • édulcorants caloriques et acaloriques : Acésulfame de potassium, Aspartame, Mannitol, Sorbitol, Xylitol, Saccharine,…

Évitez les produits dont les 3 premiers ingrédients sont du sucre, du gras et du sel car cela signifie qu’ils sont majoritaires dans le produit.

Lipides :

Les lipides sont des gras de plusieurs types contenus dans l’aliment : gras trans et gras saturés

On distingue ainsi les produits :

  • allégés en matières grasses : contient au minimum 30 % de matières grasses en moins qu’un produit similaire ;
  • pauvres en matières grasses : le produit ne contient pas plus de 3 g de lipides pour 100 g ou 1,5 g pour 100 ml
  • sans matière grasse : moins de 0,5 g de lipides pour 100 g ou 100 ml de produit

Par contre un aliment plus léger en gras peut contenir plus de sucres et de sel.

Protéines :

Elles ne sont pas une source principale d’énergie mais elles fabriquent et réparent les tissus (muscles et tendons).

Les protéines produisent aussi les anticorps, les enzymes et les hormones.

Avec leur effet rassasiant, elles calment également la faim.

Sodium :

Il s’agit en fait du sel contenu dans l’aliment.

Soyez donc là aussi vigilant et privilégiez les aliments avec une valeur quotidienne de 5 % (et moins).

Les références pour le sodium sont :

  • à teneur réduite de sodium (sel) » : au minimum 25 % de sel en moins qu’un produit similaire
  • pauvre en sodium (sel) » : pas plus de 0,12 g de sodium pour 100 g ou 100 ml de produit (soit 0,3 g de sel pour 100 g ou 100 ml de produit) ;
    -sans sel : pas plus de 0,005 g de sodium pour 100 g ou 100 ml

La recommandation par jour de sel est un maximum de 2300 mg.

Sucre :

La mention « Sans sucre » signifie en définitive que l’aliment est très peu sucré.

Et qu’il ne contient pas plus de 0,5 g de sucres pour 100 g ou 100 ml de produit

La mention « Allégé en sucre » signifie quant à que l’aliment contient au minimum 30 % de sucre en moins qu’un produit similaire.

Par contre, méfiez des sucres cachés : fructose, glucose, miel, saccharose, sirop de canne, sirop de maïs…

Valeur Nutritionnelle

Cette information est obligatoire depuis 2016.

Elle doit notamment être indiquée pour 100g ou 100 ml de produit.

Plus précisément, il s’agit de la quantité d’énergie (calories, kcal ou kJ) contenue dans 100 g du produit.

Elle peut être indiquée pour une portion comme par exemple pour un biscuit pesant 37g ou des portions plus petites.

Sur le produit figure ainsi une tableau nutritionnel qui vous permet de comparer et de choisir.

Mentions obligatoires de quantités :

  • glucides (dont sucres)
  • graisses (dont acides gras saturés)
  • protéines
  • sel
  • et valeur énergétique (calories)

Informations supplémentaires :

  • acides gras mono-insaturés
  • acides gras polyinsaturés
  • allégations autorisées
  • amidon
  • fibres
  • polyols
  • sels minéraux
  • vitamines

Beaucoup de produits ne sont d’ailleurs pas obligés d’indiquer la valeur nutritionnelle comme :

  • alcools de plus de 1.2 %
  • aliments emballés dans un contenant de moins 25 cm².
  • café en grains ou moulu,
  • chewing-gum,
  • eaux,
  • édulcorants de table
  • infusions (aux plantes ou aux fruits), les thés
  • produits non transformés qui comprennent un seul ingrédient ou une seule catégorie d’ingrédients
  • sel et succédanés de sel
  • vinaigres de fermentation

Denrées alimentaires préemballées :

En ce qui concerne les denrées alimentaires préemballées de nombreuses Informations sont obligatoires.

  • Consignes d’utilisation si besoin
  • Déclaration nutritionnelle
  • Dénomination de la denrée alimentaire
  • Indication de la date (à consommer de préférence avant/au plus tard)
  • Informations sur les allergènes
  • Liste des ingrédients avec les éventuels additifs
  • Nom et adresse de l’exploitant du secteur alimentaire établi dans l’UE ou
  • Nom et adresse de l’importateur
  • Pays d’origine quand l’information est nécessaire pour le consommateur
  • Quantité de certains ingrédients
  • Quantité nette
  • Taux d’alcool pour les boissons si supérieur à 1,2 %
  • Toutes conditions particulières de conservation et/ou d’utilisation

Depuis le 1er avril 2020 quand l’étiquetage fait apparaître l’origine d’une denrée alimentaire et que celle-ci diffère de celle de son ingrédient primaire, l’indication de l’origine de l’ingrédient en question est obligatoire.

Article : Roman Skorupski


Dates de péremption

Additifs alimentaires dangereux

Nitrites et charcuteries

Additifs, arômes, colorants et conservateurs

Colorants chimiques

Conservateurs chimiques

Poissons dangereux pour votre santé

Bouteilles d’eau et Microplastiques

Additifs et innovations provenant du recyclage

Nitrites et charcuteries

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act



Photo : freepik.com

error: Content is protected !!