Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ALIMENTATIONANTICIPATIONCOMMERCEDROITÉCONOMIE

Lactalis et fraude aux denrées alimentaires

S’il existe un domaine dans lequel la confiance est obligatoire, c’est bien celui des denrées alimentaires. A l’inverse on se retrouve dans la situation de Lactalis et de fraude aux denrées alimentaires.

Lactalis va ainsi en faire les frais avec le litige évoqué par la société Serval et portant sur la fourniture d’un ingrédient pour l’alimentation animale.

La société Lactalis Ingrédients est mise en examen ce mois d’avril 2022.

On lui reproche une affaire d’escroquerie, fraude et tromperie selon Me Alexandre Varaut, avocat de la société Serval.

Plus précisément, selon Me Alexandre Varaut, Serval attaque Lactalis Ingrédients pour escroquerie, falsification de denrées alimentaires et tromperie sur la nature, l’espèce, l’origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises.

En plus simple, la société Serval affirme avoir été trompée sur les produits qu’elle recevait de la multinationale Lactalis depuis plusieurs années.

Le litige porte sur un lactosérum également appelé petit-lait ou sérum.

Il s’agit en effet de la partie liquide résiduelle de la coagulation du lait durant la fabrication du fromage.

Ce lactosérum contient de l’eau (94 %), du sucre, des protéines et très peu de matières grasses.

Il sert à augmenter la masse musculaire et à améliorer ses performances physiques notamment avec les protéines.

On comprend ainsi l’intérêt pour ce produit de la part de Serval, société spécialisée dans l’aliment d’allaitement pour agneaux, chevreaux et veaux.

Produit litigieux

Pour Serval, le produit de Lactalis était un lactosérum de mélange et non de vache.

Ainsi le produit de Lactalis combinait du lactosérum et du perméat.

Il s’agissait d’un sous-produit laitier sans protéine le tout avec un mélange de matière azotée non protéique (urée).

Après le rappel des fromages brie et coulommiers de la marque Graindorge, Emmanuel Besnier à la tête de Lactalis connaît donc un nouveau scandale sanitaire.

Sa société emploie ainsi 85 000 personnes dans 84 pays et comprend 266 sites de production dans 51 pays.

Lactalis et fraude aux denrées alimentaires : au final, la SNC Lactalis Ingrédients doit rendre compte de faits de pratique commerciale trompeuse entre 2011 et 2016.

Article : P. du Chélas

Étiquettes alimentaires et santé

Dates de péremption des aliments

Additifs alimentaires dangereux

Yuka et les nitrites

Insectes, alimentation et santé

OGM : Vérité ou mensonges ?

Les algues sont une alimentation d’avenir

Produits Bio et nutrition

Élevages intensifs d’animaux



Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!