BIOSPHÈRE & ÉCOSYSTÈMES, ESPÈCES VIVANTES, NATURE, OCEANS & MERS

Le krill représente la plus grande biomasse de la planète

Le krill représente la plus grande biomasse de la planète.

Ce sont des petits crustacés des eaux froides (de l’ordre des Euphausiacés) qui se nourrissent principalement de phytoplancton.

On compare souvent le krill à une petite crevette car il mesure entre 5 et 12 centimètres pour un poids allant jusqu’à deux grammes.

En fait son nom de Krill lui vient des baleiniers norvégiens et signifie nourriture de baleines.

Zooplancton des eaux salées ou saumâtres, le krill est présent sous toutes les latitudes et dans toutes les mers du monde.

Il peut vivre entre 3 et 5 ans.

Le monde de la biomasse des Krills

En fait, il n’existe pas un seul krill mais 85 espèces différentes de Krill.

Les deux espèces de krill les plus courantes sont :

  • Le krill antarctique (Euphausia superba)
  • Le krill atlantique (Meganyctiphanes norvegica)

En fait, les Krills sont des invertébrés qui vivent en groupes comme les crevettes.

Leur habitat se situe dans des eaux ayant au moins 200 mètres de profondeur.

Ainsi la densité des essaims de krills atteint parfois les 30000 Krills par mètre cube.

Cela représente ainsi des bancs gigantesques pouvant s’étendre sur près de 450 km² avec un poids de l’ordre de 2 millions de tonnes.

De janvier à mars, les femelles Krill produisent entre 6 000 à 10 000 œufs.

Elles pondent d’ailleurs près de la surface.

Les œufs tombent ensuite vers le fond de l’océan.

Le nauplius peut ensuite éclore à 3 000 mètres de profondeur.

A lui seul, le Krill antarctique (Euphausia superba) représente une biomasse d’environ 500 millions de tonnes.

Par contre le krill représente l’une des bases essentielles de la chaîne alimentaire.

Et aussi la nourriture principale de nombreux mammifères marins ; baleines, dauphins, orques, phoques et rorquals à bosse.

En plus les aiguillats communs, les calamars, les harengs, les merlus du Pacifique, les saumons et les thons en consomment.

Tout comme les oiseaux de mer et les manchots d’ailleurs.

Maillon primordial de la planète

Un des rôles importants du Krill est celui de pompe biologique (comme les baleines).

Le Krill rejette des excréments composés d’agrégats de phytoplancton et de dioxyde de carbone.

Cela contribue à purifier l’atmosphère en emprisonnant le carbone au fond des océans.

Au fond des abysses, les excréments de Krill nourrissent aussi une autre faune.

Aussi petit qu’il soit, le Krill souffre de la pollution et notamment des polluants toxiques et organiques persistants (POP).

Ses ennemis sont le DDT, le PCB et les ignifugeants bromés.

De plus, de part sa manière de se nourrir, le Krill absorbe les métaux lourds comme le plomb et le mercure.

De fait le krill est un des premiers maillons d’une grande chaîne alimentaire.

Il représente une réserve gigantesque d’oligo-éléments, de vitamine A, de vitamine B et d’acides gras essentiels.

Chaque maillon sert de nourriture à d’autres êtres vivants.

Le krill représente la plus grande biomasse de la planète.

Par contre c’est un maillon de plus en plus infecté qui impacte des espèces animales diverses.

Ces espèces deviennent elles-mêmes une menace pour l’alimentation des populations humaines.

Article : P. du Chélas

Baleine de Minke

Dauphin de Risso

Espadon

Manchot Empereur

Esturgeons en danger critique

Poisson-football

Écureuil de Corée ou Tamia de Sibérie

La séquestration du carbone


Le Krill est lui aussi en danger dans l’écosystème océanique car si les espèces de phytoplanctons dont il se nourrit diminuent, la quantité de krill va diminuer aussi.

Il y aura donc moins de nourriture pour les espèces animales qui se nourrissent de krill




Après votre inscription, vérifiez dans vos spams le premier envoi de la Newsletter

Photo : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!