L'eau libre de la planète et recouvre 70% de notre planète
DÉVELOPPEMENT & DURABLE, NATURE, OCEANS & MERS, RESSOURCES NATURELLES

L’eau de mer, un bienfait pour la planète

L’eau de mer (et des océans) est une composition d’eau, de sels et de diverses substances.

La « planète bleue » visible dans l’univers doit son nom à un liquide naturel, l’eau.

Bien qu’elle donne sa couleur à notre planète, l’eau ne représente qu’une minuscule fraction de sa masse : 0,023 %.

Cela fait à peu près 3 milliards de milliards de tonnes d’eau et un demi-millième de la masse terrestre.

L’eau dite salée représente d’ailleurs plus de 97% de l’eau libre (l’hydrosphère) de la planète.

Elle recouvre ainsi 70% de notre planète.

La masse d’eau de mer sur la planète est de 1,338 milliard de km3.

Mais l’eau douce ne représente que 35 millions de km3.

Volcans et refroidissements

Globalement, avec l’activité volcanique, il y a quelques millions d’années, les volcans rejetaient dans les airs quantité de gaz carbonique, de chlore, de soufre et de la vapeur d’eau.

Après l’activité volcanique, le refroidissement de la Terre entraîna une condensation de la vapeur d’eau.

Cela engendra ainsi des pluies acides torrentielles.

Les pluies entraînèrent avec elles les différents gaz propulsés en l’air.

Elles ont déversé ainsi des tonnes d’eau sur Terre.

Ces pluies acides, en retombant ont ruisselé sur la Terre et aussi rongé les roches.

L’eau acide se chargea ainsi en sels minéraux constitués d’ions halogénures comme l’ion chlorure et des ions alcalins comme l’ion sodium.

Cette bonne eau a ensuite suivi les relief et ce qui créa les rivières, les fleuves, les mers et les océans.

Un goût salé dans la bouche

Dans la mer, on retrouve différents types de sels minéraux comme le chlorure de sodium (77% de la totalité du sel marin), le sel de magnésium, le sel de calcium et le sel de potassium.

Au final, La salinité moyenne des océans est de 35 g/l, et reste généralement comprise entre 30 g/l et 40 g/l suivant les mers et les océans.

On trouve aussi d’autres constituants dans l’eau de mer parmi les onze constituants majeurs.

Et ils s’ajoutent aux précédents : le sulfate, le chlorure, le bicarbonate, le bromure, l’acide borique, le carbonate et le fluorure (loi de Dittmar).

Cette salinité moyenne des océans est stable depuis plusieurs milliards d’années en raison d’un processus tectonique et chimique qui enlève autant de sel qu’il en arrive par les rivières.

Une odeur de vacances

Le bon air marin qui fleure bon les vacances résulte du sulfure de diméthyle (DMS).

Ce sulfure provient de la décomposition du phytoplancton auquel s’ajoutent d’autres phéromones (dictyoptérènes) de certaines algues.

La touche secrète du cocktail est le rajout du bromophénol (synthétisé par les algues et les vers marins) et du triméthylamine (décomposition des protéines de poisson).

Pour l’air des vacances, ajoutez y celle de la crème bronzante…

Par contre, la mer ne sent pas l’iode car l’iode est totalement inodore.

Article : P. du Chélas

Cycle de l’eau

Notre planète bleue et l’eau

Écumes de Mer et Mousse d’eau

Eau douce : une ressource stratégique mondiale

Qualité et critères de l’eau

Ressources en eau de notre planète

Table des polluants de l’eau potable

Pénurie d’or bleu, le monde manque d’eau

Bouteilles d’eau avec des Microplastiques

La bouteille d’eau est une bonne arnaque potable




Après votre inscription, vérifiez dans vos spams le premier envoi de la Newsletter

Photos: pixabay.com & pexels.com

error: Content is protected !!