Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

DÉVELOPPEMENT & DURABLELITHOSPHÈRETERRES RARES & LANTHANIDES

Nickel et enjeux géopolitiques

Curieusement la Chine anticipe depuis longtemps les enjeux géopolitiques et stratégiques des accès aux matières premières comme le nickel.

Notamment pour la haute technologie.

Ainsi, à ce jour, la Chine maîtrise 50 % de la production mondiale de lithium.

De plus elle maitrise aussi 45 % de la production mondiale de cobalt et 90 % des métaux rares.

Par contre, devinez qui est le premier producteur au monde de nickel de classe 1 pour les batteries ?

Perdu ! C’est la russie.

Électronique et technologie

Parmi les matériaux les plus stratégiques pour l’industrie électronique actuellement figurent le nickel aux côtés du cobalt.

Mais aussi aux cotés du tantale, de l’indium, du gallium, du cuivre, du tungstène, de l’étain et de l’or.

Et bien sûr le lithium.

Pourtant le nickel n’est pas un métal critique en soit bien qu’il présente aujourd’hui beaucoup d’enjeux.

Il sert avant tout à la fabrication de l’acier inoxydable pour 70 % de la demande au niveau mondial.

Mais aujourd’hui les transitions environnementale et le réchauffement climatique lui procurent un regain d’intérêt.

Surtout dans le domaine électrique, électronique et des technologies de la transition énergétique.

En effet les futures voitures électriques vont nécessiter des quantités énormes de batteries.

De fait le nickel est indispensable pour leurs fabrications (5 % de la demande actuelle) et devient le carrefour des enjeux.

La tendance électrique va ainsi augmenter la part du nickel dans les futures batteries lithium-ion.

L’hydroxyde de nickel est d’ailleurs la forme de nickel pouvant être utilisé dans la fabrication des batteries

Par contre pour la fabrication des batteries Li-ion, on utilise le nickel sous forme de sulfate.

Le sulfate de nickel est un ingrédient clé des cathodes NMC (nickel-manganèse-cobalt) des batteries Li-ion.

Par contre la part de nickel pour l’industrie des batteries Li-ion qui était de 6% en 2020 est en progression constante.

Les ressources de Nickel

On évaluent les ressources terrestres du nickel à 300 millions de tonnes.

Ces ressources sont de deux types :

  • dépôts de latérite (60 %) situés en Asie du Sud-Est
  • gisements de sulfures (40 %) situés en Afrique du Sud, au Canada et en Russie

L’Australie dispose ainsi des deux types de gisements.

D’autres réserves de nickel existent aussi.

Elles sont de l’ordre de 94 millions de tonnes mais avec une faible concentration

Côté Français, l’ancienne société « Le Nickel », créée en 1880 pour exploiter ce minerai en Nouvelle-Calédonie, est devenu Eramet.

C’est un groupe de la filière minière et métallurgique qui est présent sur cinq continents et dans 20 pays.

Ce groupe compte un effectif de 12 590 salariés sur 47 sites.

Eramet est le premier producteur mondial d’alliages de ferronickel et d’alliages de ferromanganèse (composants des séries Premium d’aciers inoxydables).

A Goro, au sud de l’Archipel, le consortium Prony Resources (associé au constructeur Tesla) exploite aussi une autre mine.

Du côté de la Nouvelle-Calédonie, la collectivité française se classe au cinquième rang des producteurs mondiaux par le Groupe international d’études du nickel (INSG).

Elle dépasse la production de l’Australie et du Canada.

Dans cette région, l’extraction du nickel représente entre 20 et 40 % des réserves mondiales et 9 % de la production mondiale.

Notre futur proche

Pour la prochaine décennie, et avec les progrès en chimie des cathodes, on utilisera plus des matériaux à base de manganèse, de cobalt (NMC) et de nickel.

Mais avec plus de nickel et une moindre teneur de cobalt.

Les mattes de nickel résultent du traitement pyrométallurgique de minerais sulfurés.

Elles contiennent en moyenne 75 % de nickel.

Les mattes servent à produire le nickel électrolytique des sels divers comme le sulfate et le chlorure de nickel.

La future orientation mondiale sera de produire des hydroxydes mixtes Ni-Co (hydrométallurgie) et des mattes (pyrométallurgie).

Et cela à partir de minerais limonitiques et saprolitiques.

Le tout pour le marché des batteries des voitures électriques.

Rentabilité du nickel

Fin 2019, Norilsk Nickel, le specialiste russe du nickel et du palladium, clôturait un montant de 5,97 milliards de dollars.

En 2021, le géant minier Rio Tinto consolidait son bénéfice annuel en hausse de 72 % à 21,4 milliards de dollars.

Sur le début d’année 2022, Nickel Asia Corporation (PSE:NIKL) affichait déjà un bénéfice net de 977 millions d’euros.

Article : P. du Chélas

Cobalt et nickel en Indonésie

Pétrole contre minéraux rares

Lithium et pollution de l’environnement

Surexploitation des ressources naturelles

Batteries et Incendies dans les décharges

Extraction et dépendance aux métaux Rares

Déchets : que contient le smartphone que vous jetez ?


Il ne faudrait pas que nous passions d’une dépendance au pétrole à une dépendance aux métaux qui aurait aussi une dimension géopolitique.

Il ne faudrait pas que nous passions d’une dépendance au pétrole à une dépendance aux métaux qui aurait aussi une dimension géopolitique.

Trop tard…




Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : pixabay.com

error: Content is protected !!