Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

EAU & LACSENVIRONNEMENTESPÈCESOCEANS & MERSPLANCTONS

Phytoplanctons : les diatomées

Il n’est pas facile de prendre en photo les diatomées ou de vous en faire voir car ce sont des phytoplanctons qui forment un microbiote.

Ce sont des micro-organismes vivant dans des environnements particuliers. 

Par contre ces minuscules organismes invisibles peuplent nos océan et sont indispensables pour notre Biosphère.

Bienvenue donc dans le monde microscopique des μm et des algues diatomées.

Les Diatomées (bacillariophyta) d’une taille de 2 µm à 1 mm vivent librement seules ou en colonies et font partie du phytoplancton en tant que plancton végétal.

L’ordre des phytoplanctons

Le phytoplancton regroupe l’ensemble des microalgues planctoniques unicellulaires.

Il s’agit des algues microscopiques unicellulaires qui vivent aussi bien en milieux aquatiques, lacustres et marins.

Dans ce groupe qui comprend des organismes autotrophes photosynthétiques, on retrouve plusieurs taxons :

  • Chlorophycées
  • Cyanobactéries
  • Diatomées
  • Dictyochophycées
  • Dinoflagellés photosynthétiques
  • Euglénophycées
  • Prasinophycées
  • Rhodophycées

On les trouve majoritairement dans la zone photique soit dans les premiers mètres sous la surface.

Ce sont des organismes ayant des déplacements quasiment nuls qui se laissent dériver au gré des courants.

Toutefois des espèces benthiques (des profondeurs) se retrouvent ponctuellement en suspension vers la surface au stade larvaire par exemple.

Ces espèces benthiques se retrouvent alors dans le plancton et se nomment alors espèces tychoplanctoniques.

Diatomées

Les algues diatomées font parties du phytoplanctons et se distinguent avec deux propriétés : la transformation du dioxyde de carbone en oxygène et leur structure externe siliceuse.

Ces algues transportent en effet le silicium et elles en produisent du verre.

Ces micro-algues monocellulaires sont de forme allongée ou ronde.

Algues, jaunes et brunes, ce sont les seuls organismes unicellulaires à posséder une structure externe siliceuse qui enveloppe totalement la cellule (frustule).

Cette capacité à transporter le silicium et à produire du verre existe aussi chez nombre d’autres organismes, marins et terrestres.

Les humains transporte d’ailleurs en eux cet élément chimique dans des processus comme la formation osseuse.

En 350 millions d’années, les algues diatomées sont parvenues à coloniser la majorité des écosystèmes marins, aquatiques et dulçaquicole.

Présentes dans les océans, les algues diatomées y jouent un rôle déterminant dans le traitement du carbone.

A elles seules, ces minuscules algues contribuent en effet à la production de 50 % de l’oxygène dans les océans et également pour 25 % de l’oxygène sur la terre.

Elles permettent également de stocker 40 % du CO2 de l’atmosphère au fond de l’océan (carbone biogenique).

Ce sont des éléments importants du cycle de carbone car elles absorbent le dioxyde de carbone naturel (biogénique) et anthropogénique.

Sentinelles de l’hydrosphère

Une Directive Cadre Européenne sur l’Eau incite à évaluer la qualité des cours d’eau au moyen de bio-indicateurs.

Les diatomées sont en cela de parfaits bio-indicateurs.

Les squelettes des diatomées se retrouvent en effet dans les gisements naturels et servent dans l’industrie comme abrasif doux, dégraissant, désodorisant et même comme insecticide.

Ils sont aussi incorporer dans la composition des dentifrices, des ciments et des peintures.

L’Homme aussi transporterait cet élément chimique, l’utilisant dans des processus comme la formation osseuse.

En grand nombre dans nos océans, notamment dans les régions polaires, elles contribuent au cycle du carbone – de l’ordre de 50 % de l’oxygène produit par la mer et de 25 % de l’oxygène sur la terre – et à l’absorption du dioxyde de carbone naturel et anthropogénique.

Une partie du carbone organique formé entre dans la chaîne alimentaire, une autre est exportée au fond des océans. Les grands cycles du carbone et de la silice sont ainsi intimement liés.

Les diatomées peuvent vivre isolées ou en colonie, être libres ou fixées.

Sinon, les diatomées se laissent porter comme les phytoplanctons par le courant et les vagues…

Article : P. du Chélas



Le krill représente la plus grande biomasse de la planète

Plancton et Phytoplancton

Vers marins Polycirrus

Le Dragon Bleu ou Glaucus

Triton géant ou Charonia tritonis

La pieuvre : un céphalopode intelligent

Crevette mante religieuse ou Squille

Corail et massifs coralliens

Poisson rouge à main ou Thymichthys politus

Biosphère et écosystèmes avec oxygène

Co2 Biogénique et Carbone végétal

Étoile de mer Acanthaster pourpre

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

error: Content is protected !!