Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

BIODIVERSITÉCÉTACÉSENVIRONNEMENTNATUREOCEANS & MERSPLANÈTEPRÉHISTOIRE

Premières baleines dans l’océan

Les premières baleines apparaissent dans l’océan après l’extinction des dinosaures voilà 50 millions d’années (Ma) environ.

Le mystère de leurs origines mettra d’ailleurs des siècles à s’éclaircir.

Mais les scientifiques et les paléontologues savent aujourd’hui que les baleines sont à l’origine des mammifères terrestres.

Et plus précisément des mammifères terrestres qui rejoignent l’océan pour s’y adapter durant des millions d’années.

Et cela à la fin de l’éocène.

Leur ancêtre est ainsi commun à l’hippopotame, la vache ou encore le cochon : il s’agit de l’indohyus.

L’indohyus était un artiodactyle (paridigités) soit un ordre de mammifères placentaires caractérisé notamment par un nombre pair de doigts.

Premier mammifère dans l’eau

L’ensemble des artiodactyles et des cétacés se regroupent ainsi avec le genre des cétartiodactyles.

Par contre, l’ancêtre de la branche de nos premières baleines actuelles dans l’océan et donc le premier cétacé, serait un quadrupède du nom de Pakicetus.

Pakicetus, de la famille des pakicétidés (pakicetus inachus), vivait d’ailleurs au Pakistan au cours de l’Éocène.

Ce mammifère, d’abord carnivore, de 1 à 2 mètres de long, semblable à un loup et proche de l’Ambulocetus est également éteint.

Mais avant son extinction, le Pakicetus est progressivement devenu herbivore avant de s’adapter au milieu marin avec sa fourrure.

Quand il se jette dans l’océan il y a 48 Ma, c’est surtout pour échapper à un de ses prédateurs : le gastornis.

Le gastornis était alors un oiseau de 2 m semblable à un Dodo géant et possédait 2 ailes complètement inutiles.

Rien de commun donc avec notre petit canari.

Le Pakicetus va ainsi devenir bon nageur et alterner sa vie sur terre et dans l’eau comme les hippopotames.

Il se transforme donc progressivement en Cétacé marcheur qui nage (Ambulocetus natans) en fréquentant marais et étendues d’eau.

Son régime se modifiera aussi entre plantes et algues assortis de poissons.

Son front bas avec son museau pointu et sa longue queue fine disparaitront progressivement tout comme ses quatre pattes à sabots.

Cette transformation, Pakicetus la doit à la structure de son oreille interne particulière qui lui permet d’isoler les sons en milieu aquatique.

Mammifères aquatiques

Les premieres baleines que nous connaissons dans l’océan sont les Mysticètes qui apparaitront en Antarctique à l’Éocène terminal (34 Ma).

Globalement, les premieres baleines à bec (Ziphiidés) apparaitront au Miocène inférieur (quatrième époque de l’ère Cénozoïque).

De même, les Cétacés à dents (Odontocètes) comme les cachalots apparaitront il y a un peu plus de 30 Ma.

C’est à la fin de l’Éocène, vers 40 Ma, qu’apparaissent les Cétacés de grande taille.

Ils se caractérisent par une adaptation plus avancée ou définitive au milieu aquatique.

C’est le cas du Basilosaurus (15 m de long), du Cynthiacetus (10 m de long) et du Dorudon (5 m de long) qui ne sont alors plus seulement amphibies.

Ils deviennent entièrement aquatiques sans revenir sur terre.

De leurs cotés, les bélougas (Monodontidés), les dauphins (Delphinidés) et les marsouins (Phocoenidés) apparaitront au Miocène supérieur.

D’autres mammifères marins

Au même moment de la vie de notre planète et en même temps que les ancêtres de nos cétacés, une autre famille de mammifères herbivores repart aussi à la vie aquatique.

Il s’agit de la famille des siréniens qui devaient aussi chercher à manger en évitant leurs prédateurs.

Ces anciens siréniens aux épines dorsales sont les ancêtres de nos actuels Lamantins et Dugongs.

Cette adaptation de mammifères terrestres sera possible en raison de la disparition des grands prédateurs marins à la fin du Crétacé.

Consécutivement à la disparition des dinosaures sur terre.

En effet, la disparition des vertébrés marins comme les Ichthyosaures, les Mosasaures et les Plésiosaures laissa une place libre aux mammifères terrestres dans l’eau.

On doit notre connaissance actuelle sur l’origine des cétacés à la biologie moléculaire (1991).

Grâce à la comparaison de la séquence d’ADN mitochondrial du gène du cytochrome b des Cétacés, on identifia les hippopotames comme leurs plus proches parents ainsi que les mammifères Artiodactyles.

On oublie très souvent le travail de nombreux paléontologues et leurs découvertes de spécimens comme Ambulocetus, Pakicetus et Rodhocetus.

Le travail de la paléontologie permet encore de nos jours de découvrir et de comprendre les évolutions de la vie sur terre.

Article : P. du Chélas



La Baleine d’Omura

Dugong et Lamantin Thaï en danger

Éocène et réchauffement climatique

Mésozoïque : ère géologique des dinosaures

Baleine de Minke et harponneurs Japonnais

Baleine de Minke : après les harponneurs, les touristes

Sauver une baleine

Le Dauphin de Risso

Le dinosaure Mbiresaurus raathi

Écumes de Mer et Mousse d’eau



Newsletter Green Hired

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!