Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ENVIRONNEMENTINFRASTRUCTURESNATUREPOLLUTIONS

Sable et poldérisation en mer à Dubaï

Sable et poldérisation. Hérésie écologique en mer à Dubaï. Connaissez vous The World (le monde) ?

A Dubaï, c’est un archipel pris sur la mer et nommé The World qui redessine une carte du monde.

Cette carte comporte 300 îles artificielles à 4 km au large de la côte.

La photo prise du ciel est superbe.

Mais l’archipel se construit avec la destruction des fonds marins en raison de l’extraction du sable.

Les travaux commence en 2001 avec la réalisation des plus importantes îles artificielles du monde.

Le sable et la poldérisation en mer à Dubaï augmente de 120 km la longueur du littoral.

Du sable pour s’étendre

Ces nouvelles Palm Islands ont nécessité 150 millions de tonnes de sable prélevés sur le fond du golfe persique :

  • Palm Jumeirah (en forme de palmier)
  • le Palm Jebel Ali
  • Palm Deira

Les dragages intempestifs de sable provoquent également le troublement de l’eau de mer.

Ces dragages entraînent une perte d’habitat de 35%, notamment de coraux.

A elle seule, l’île artificielle de Palm Jumeirah a utilisé 94 millions de mètres cube de sable et 5,5 millions de mètres cube de roche pour sa digue.

Ces trois premières réalisations furent ensiite suivis par un autre projet.

Ce projet, délirant, s’est ainsi réalisé à 4 km du littoral.

Il s’agit d’un archipel de 300 îles artificielles.

Ce projet a germé dans la tête du prince Mohamed bin Rashid Al Maktum.

L’archipel représente une carte du monde étalée sur une surface 9 km par 6 km.

Chaque île ayant la forme d’un pays a ainsi coûté de 7 à 37 millions de $.

Chacune des îles couvre de 2 à 8 hectares.

Pour la construction de l’archipel, on utilisa alors 11 milliards de mètres cubes de sable.

Mais aussi 47 millions de tonnes de roches.

Pour cette poldérisation en mer, Dubaï a même du importer du sable provenant d’autres pays voisins.

Une digue de sable

Les travaux de remblai avec le sable ont notamment coûté 1,8 milliard de $.

Une digue mesurant 27 km de long et 4 km de hauteur devait protéger l’ensemble de la force des courants.

Les Palms Islands et The World ont aussi pour but de faire de Dubaï l’une des premières destinations touristiques au monde.

Par contre, aujourd’hui, seule une île est terminée. Il s’agit de l’île du Liban avec The Royal Island Beach Club.

Polders et terre-pleins

Au Japon les terre-pleins industriels sont conquis sur la mer à l’inverse des polders en Europe.

En effet les polders européens sont souvent pris sur les eaux avec un endiguement pour étre ensuite asséché et servir pour l’agriculture.

La Hollande s’est ainsi agrandie de les de 190 000 hectares pris sur la mer.

En Asie, la chine polderise beaucoup dans l’archipel des Spratleys.

En effet, la chine fabrique des îles artificielles dans le sud de la mer de Chine méridionale afin de s’imposer territorialement et surtout militairement.

On voit ainsi fleurir des ports et des phares chinois mais aussi des radars et des pistes d’atterrissage.

On l’ignore souvent mais la dépoldérisation existe aussi.

Elle est en effet utile pour réouvrir le polder et permettre une restauration écologique de l’environnement.

Article : P. du Chélas

Tonnes de sable sous les routes

Singapour et son Port Tuas

Neom et les Jeux d’hiver 2029

Surexploitation des ressources naturelles

Gaz Russe en Arctique sous la glace : Arctic LNG 2

Écosystèmes marins menacés

Grande barrière de corail et plus haut récif du monde


Au large, les îles ont été doucement submergées et deviennent des tas de sable qui s’enfoncent dans la mer


Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act


greenhired.fr
Industrie



Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!