Green Hired Art

Made in Montreuil sur Mer

MOBILITÉSTENDANCESTOURISMETRANSPORTS

Vanlife et camping-car

Vanlife et camping-car ou comment devenir Vanlifer avec un Camping-car.

Être Vanlifers, c’est quand votre camping-car devient à la fois votre bureau et votre lieu de villégiature.

Comme les corporate nomade en fait.

Tout d’abord il faut savoir que devenir Vanlifer c’est un peu comme être roadtrippers ou globe-trotters.

Mais attention, être Vanlifer ce n’est pas seulement vivre dans un camping-car : c’est aussi revivre tout simplement.

Par contre l’inconvénient majeur du Vanlife c’est qu’il faut aimer voyager.

Et aussi aimer la liberté. Ce n’est pas donné à tout le monde.

En effet, être Vanlifer impose des contraintes.

Il faut aimer découvrir d’autres cultures et d’autres personnes .

Cela impose ainsi de faire des rencontres, parler aux gens, goûter des spécialités culinaires bizarres et voir des producteurs locaux.

Cela permet de rendre visite à des artisans et même d’apprendre des coutumes locales.

Kit de préparation

Pour démarrer, des préparatifs s’imposent aux Vanlifers et notamment la préparation de son camping-car.

Regarder pendant 24 heures non stop la chaîne d’info en continu ; c’est pour s’en dégoûter.

Ensuite, commencer par se débarrasser de tout le superflus de notre société de consommation.

D’abord les objets en plastique qui finalement ne servent pas à grand-chose et le lave vaisselle trop gros pour voyager.

En ce qui concerne l’équipement du Vanlifer, le choix du camping-car est déterminant ; en effet il va devenir votre espace quotidien. En taille réduite en plus.

Hormis le camping – car du matériel s’impose malgré tout.

On doit aussi emmener un coupe-ongle, un peu de crème hydratante, une brosse à dent, un poncho pour la pluie et du papier toilette.

Voilà comment devenir Vanlifer avec des bases solides.

Numérisation et travail

Autre point très important aussi du Vanlifer, vous devez vous transformer en digital nomades.

Pas de panique, on a inventé les panneaux solaires, les ordinateurs portables et les smartphones.

En effet pour travailler en télétravail, il faut uniquement de l’électricité pour recharger tout le matériel et juste une connexion internet.

Cela combine vie moderne et vie proche de la nature.

Sympa la combinaison vanlife et camping-car au final…

Vous pouvez même vous asseoir dans une prairie avec votre ordinateur pour travailler. Sauf s’il pleut.

Dans l’ambiance planétaire de destruction de l’environnement, vous devenez aussi très vite écoresponsables en étant confronté au basique du quotidien.

Activités physiques

Autre point désagréable concernant la gente féminine, il faut pratiquer le surf en maillot de bain.

Il faut donc deux planches de surf.

En effet ce point est très important car il détermine à la fois les lieux de voyage (plages) et la température (maillots de bains).

Pour les hommes c’est plus délicat car trouver un bon Skate Park nécessite de revenir vers la civilisation.

A ce sujet si l’addiction au skate est forte, on peut alterner vie nomade et vie sédentaire.

Et en alternance avec les saisons en plus.

Pensez au slashing d’ailleurs.

Pour l’étranger, il est possible d’obtenir un Permis Vacances Travail (PVT).

Le PVT permet de voyager et de travailler sur place pour gagner de l’argent pour le voyage.

Argentine, Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Pérou et Mexique proposent ce PVT que l’on peut obtenir en ligne.

On déconseille toutefois le Mexique, pays devenu trop criminel.

Vanlife et camping-car, voilà comment pratiquer le Vanlife ou comment devenir Vanlifer avec Green Hired.

Sinon vous pouvez aussi consulter le site theroadtrippers… en français.

Article : Roman Skorupski


Île de Sable ou Sable Island

Château de Tęczyn ou Tenczyn

Voitures à pédales électriques

Sylvothérapie en forêt ou Shinrin Yoku

Plastique sur les plages

Les menaces qui pèsent sur les forêts

Objet Spatial Identifié CZ-5B

Déchets : que contient le smartphone que vous jetez ?

Les différentes espèces de thons

Quiz : Évaluez vos connaissances

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!