Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ENVIRONNEMENTESPACEINSOLITEPLANÈTETENDANCES

Galaxie Ho’oleilana et la naissance du monde

Comme il fallait trouver un nom à la galaxie Ho’oleilana autant le faire avec le chant hawaïen de la création signifiant « les murmures de l’éveil ».

Derrière ce nom d’Ho’oleilana se trouve maintenant une découverte prodigieuse celle d’une galaxie vieille de 13,8 milliards d’années.

D’autant plus prodigieuse que cette découverte fait progresser la détermination de la valeur de la constante de Hubble.

Autrement dit le calcul du taux d’expansion de l’univers.

Sa distance de 820 millions d’années-lumière de la Voie lactée permet aussi de démontrer l’existence du phénomène d’oscillation acoustique baryonique (BAO) autrement dit des ondes acoustiques.

L’onde de compression BAO (Baryonic Acoustic Oscillations) entraîne la formation de bulles avec de la matière au centre.

Et ces bulles grossissent progressivement.

En fait cette matière est un amas de galaxies.

Avec l’effet de l’expansion de l’Univers, ces bulles deviennent immenses.

La galaxie Ho’oleilana est un témoin direct de la création de notre univers.

Sinon c’est un peu comme les Vikings avec leurs cartes de la mer que les cosmographes ont mis le doigt sur cette galaxie.

Il s’agissait en fait de compléter des nouveaux catalogues de galaxies et les astrophysiciens devaient mettre à jour la région où se trouve la galaxie Ho’oleilana.

En effet depuis 2010, le CEA-​Irfu cartographie les données pour le programme Cosmicflows et leur visualisation interactive en 3D.

Les catalogues déjà existants répertorient 56 000 galaxies.

On doit se travail à l’astrophysicien Daniel Pomarède du CEA qui est spécialiste de la cartographie des grandes structures cosmologiques.

Son travail intègre maintenant les données du SDSS (Sloan Digital Sky Survey) ce qui aboutit à la mise à jour de la région nord galactique (Cosmicflows-4).

Cette découverte relève de l’exploit car la galaxie n’est pas visible à l’œil nu.

Mais elle n’a pas échappé à l’œil de Brent Tully, un astrophysicien américain de l’Institute for Astronomy d’Honolulu à Hawaï.

Pourtant elle mesure un milliard d’années-lumière de diamètre soit 10 000 fois la taille de notre galaxie.

Et si notre galaxie se trouvait au centre d’une bulle comme la galaxie Ho’oleilana ?

Article : P. du Chélas



Planète K2-18b et JWST

Espace et voyage interstellaire

Pollution sous surveillance avec TEMPO

Signal extraterrestre de GPM J1839-10

Collision de la Terre avec Apophis

Objet Spatial Identifié CZ-5B

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

error: Content is protected !!