Green Hired Art

Made in Montreuil sur Mer

INTERNET & CYBERNUMÉRIQUE & INFORMATIQUEOCEANS & MERS

Câbles sous-marins pour internet

Sous les océans, les câbles sous-marins sont des réseaux qui sont autant de voies d’échanges d’énergies et de communications entre les continents via internet.

Les câbles sous-marins servent en effet à partager de l’électricité comme le câble Celtic.

Mais pas seulement.

En effet ils servent surtout maintenant à partager des appels téléphoniques, des messages, des vidéos et des données.

Et ces câbles de communication ne sont plus en cuivre mais sont faits de fils en fibre (optique) enrobés dans un matériau isolant.

D’un diamètre de 69 mm, ils peuvent peser jusqu’à 10 kg par mètre. 

Globalement plus de 450 câbles s’allongent sur 1,4 million de kilomètres aux fonds des océans.

Le plus grand projet de câble sous-marin au monde est celui de 2Africa long de 45000 km avec Meta comme principal investisseur.

Ce câble doit relier 33 pays et permettre la connection de 3 milliards de personnes en Afrique, en Europe et en Asie.

De son côté, Orange va participer avec 15 autres entreprises au lancement d’un câble entre Singapour et Marseille.

Long de 21 700 kilomètres, ce câble au nom de Southeast Asia-Middle East-Western Europe 6 est surnommé Sea-me-we-6.

Il coûtera au total 900 millions de dollars pour offrir une capacité de plus de 130 Tb/s.

Aujourd’hui l’économie mondiale repose ainsi sur un gigantesque réseau de câbles sous-marins qui traversent toutes les mers et les océans.

Et tous les réseaux sociaux (Amazon, Facebook, Netflix, YouTube,..) en dépendent.

Sur ce point les GAFAM investissent lourdement dans les câbles sous-marins.

En effet que ce soit Amazon, Meta ou encore Microsoft, ces plateformes sont propriétaires ou investisseurs dans ces câbles.

2Africa devrait ainsi coûter entre 800 millions et 1 milliard de dollars.

C’est le prix pour une capacité de trois fois les capacités actuelles de l’ensemble des câbles sous-marins.

Logique alors que plus de 95 % des données numériques mondiales transitent justement par des câbles.

Et la concurrence est rude.

Ainsi Alphabet (Google) qui possède 8 câbles sous-marins pour internet gère aussi 21 projets.

Meta (Facebook) en gère 16 contre 6 pour Microsoft et 4 pour Amazon.

Pour les GAFAM l’enjeu est d’importance.

En effet ils ne peuvent pas se permettre de voir leurs activités ralentir en cas de dommages sur le réseau.

Et des dommages sur les câbles sont courants avec l’activité de la pêche et les filets qui raclent le fond des océans.

Il en va de meme aussi avec les ancres qui peuvent arracher un câble en traînant sur le fond.

Ce fur le cas en mars 2024 avec l’ancre du vraquier Rubymar en Mer rouge.

Ce cargo a été coulé les rebelles houthistes du Yémen qui arraissonnent les navires en mer Rouge.

L’ancre a ainsi endommagé 4 câbles sous-marins.

En ce qui concerne les satellites, leur activité atteint à peine les 1% des échanges de données. 

Ils sont tout simplement trop chers à mettre en œuvre…

Article : Roman Skorupski


Câble électrique Celtic Interconnector

Locations et escroqueries sur internet

Souveraineté numérique et espace numérique

Data Privacy Framework

DSA : plateformes et risque systémique

Cookies tiers sur internet

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : zmscable.es/fr/

error: Content is protected !!