Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

DÉCHETS PLASTIQUESPLASTIQUEPOLLUTION MARITIME

Comprendre la fabrication du plastique

La fabrication du plastique résulte de procédés chimiques et il faut comprendre qu’il provient de la pétrochimie.

Et que ce soit à partir du pétrole, du gaz naturel et même du charbon.

La fabrication de plastique représente 4 % du pétrole brut consommé dans le monde

On met en œuvre deux opérations pour réaliser du plastique avec des catalyseurs spécifiques  : la polymérisation et la polycondensation.

Hydrocarbures et plastique

Pour faire très simple, le plastique se fabrique actuellement avec essentiellement le naphta.

Il s’agit en effet d’un ingrédient provenant du raffinage du pétrole.

C’est à partir d’une opération dite de craquage de la naphta que l’on obtient des monomères.

Ceux-ci possèdent 2 et 7 atomes de carbone chacun.

Il s’agit en fait de fragmenter les grosses molécules de carbone et d’hydrogène du naphta en sections plus petites.

C’est ensuite avec ces monomères et des procédé dit d’addition ou de condensation que l’on forme les polymères du plastique.

Ces polymères (poudre, granulés ou liquides) se mélangent avec des adjuvants et des additifs pour donner corps aux matériaux plastiques proprement dits.

Avec cette fabrication chimique du plastique, il est d’ailleurs facile de comprendre pourquoi son pouvoir calorifique équivaut celui du pétrole et du charbon.

Le charbon sert aussi notamment pour la fabrication du nylon, du plexiglas et du polyester qui sont d’autres formes de plastique.

Le goudron produit avec le charbon Coke permet aussi la fabrication de plastique.

Par ailleurs le gaz naturel entre aussi dans la plasturgie.

On utilise ses molécules d’éthanes pour composer un mélange composé d’hydrogène et d’éthylène (éthène).

Cet éthylène est alors utilisé pour fabriquer des futurs polymères solides que l’on nomme polyéthylènes.

Les plastiques polyéthylènes (PE) servent pour la fabrication des emballages plastiques comme les films, les sachets et les sacs.

Le polyéthylène téréphtalate (PET recyclable) s’emploie quant à lui pour la fabrication des bouteilles.

Plastique de cellulose

Le plastique connaît des variantes plus naturelles avec notamment la cellulose.

La cellulose est le constituant de la paroi cellulaire des végétaux.

Cette cellulose provient d’une seule espèce de monomère naturel (homopolymère).

Elle intègre aussi la plasturgie avec la fabrication de l’acétate de cellulose, du cellophane, du celluloïd et du rhodoïd.

Elle n’est pas exempt de procédés chimiques car on lui applique des traitements pour séparer les autres éléments végétaux comme la graisse, la résine, etc..

Il existe de nombreux types de plastiques qui se classent en deux grandes familles de polymères :

  • plastiques thermodurcissables
  • thermoplastiques

Les thermodurcissables ne se ramollissent pas après avoir été moulés tandis que les thermoplastiques ramollissent quand on les chauffe mais durcissent quand on les refroidit.

Article : P. du Chélas



Codes des plastiques pollueurs, recyclables ou non

Le plastique, un fossile pollueur

Déchets plastiques et pollution

Plastique et destruction de notre planète

Microplastiques et nanoplastiques

Bouteilles d’eau avec des Microplastiques

Santé et microplastiques

Cancer du plastique

Recyclage des filets de pêche

Recyclage enzymatique du plastique

Newsletter Green Hired

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

error: Content is protected !!