Green Hired Art

Made in Montreuil sur Mer

ATMOSPHÈREDÉVELOPPEMENT & DURABLEÉNERGIES RENOUVELABLESÉOLIENNES & ÉNERGIESNATURERESSOURCES NATURELLESTECHNOLOGIES

Éoliennes et vent propre : Énergies renouvelables

Éoliennes et vent propre : Énergies renouvelables, le vent, qui est une ressource naturelle comme le bois et l’eau, est-il inépuisable

Il est important de le savoir car l’énergie éolienne utilise la force du vent pour produire de l’électricité.

Ça serait bête de mettre des ventilateurs dans les champs pour rien.

Surtout que la France possède 8306 éoliennes (2020) installées sur l’ensemble de son territoire.

L’intérêt

L’intérêt de cette énergie éolienne, c’est qu’elle n’émet pas de gaz à effet de serre.

Ses ressources sont quasi illimitées que ce soit sur terre ou en mer.

C’est l’absorption du rayonnement solaire dans l’atmosphère qui engendre des différences de température et de pression.

Cela met les masses d’air en mouvement et créé le vent. Rassurez vous-même sans rayon de soleil, il y a du vent quand même.

Par contre, parfois, même quand il y a du soleil, il n’y a pas de vent.

Cela est gênant pour transformer son énergie cinétique.

Le vent est une énergie instable. Par contre, il existe des gens qui font du vent.

C’est la raison pour laquelle une éolienne doit être installée dans une zone propice et ventée.

Sinon elle ne produit de l’électricité qu’entre 70 et 90 % de son temps.

Si le vent est trop fort ou trop faible, l’éolienne ne peut pas être utilisée.

Potentiel

L’électricité produite à partir des parcs éoliens peut ainsi servir à des besoins locaux et les collectivités sans réseau de distribution d’électricité peuvent devenir autonomes.

Une simple installation de 6 éoliennes d’une capacité de 65 kW peut produire environ 1 million de kWh d’électricité chaque année.

Cela peut donc réduire de 750 tonnes environ les rejets de CO2.

Globalement la production du parc éolien français correspond à la puissance nominale du 1/4 de son parc nucléaire.

Si l’éolien permet de produire de l’électricité à partir d’une ressource naturelle à la fois propre et inépuisable, il n’en est pas de même de la fabrication des éoliennes et leurs mises en œuvre.

En moyenne il faut un an d’utilisation d’une éolienne pour compenser la quantité de Co2 émis par sa fabrication, son transport et son installation.

De plus les éoliennes recèlent une pollution à laquelle personne ne prête attention, à savoir : des socles de béton enfouis dans la terre pour l’éternité.

Inconvénients

Les éoliennes dotées de mâts hauts de 85 m, supportent des pales de 41 m de long.

Pour résister aux contraintes, l’éolienne est fixée au sol avec 40 tonnes de béton.

L’article R553-5 du Code de l’environnement ne prévoit pour le démantèlement des éoliennes terrestres qu’un décapage de surface de 30 cm seulement, recouvert de terre.

C’est la raison pour laquelle les fondations sont abaissées de 30 cm lors de la construction.

Il ne reste qu’à mettre un peu de terre au dessus quand on démonte et le tour est joué.

A ce sujet, si l’on veut évoquer les 30 millions de tonnes nécessaires pour installer 20 000 éoliennes, il faut mettre ce chiffre en perspective des 380 Mt de granulats et minéraux utilisés annuellement et principalement dans la construction en France (voir notre article sur le sable).

Le parc éolien français (prévu dans l’objectif national de 2030) va donc nécessiter 10% de la consommation annuelle de minéraux utilisés en France.

C’est le prix à payer pour avoir des Éoliennes et des énergies renouvelables.

Aux objecteurs de l’éolien, on ne peut que reconnaître que nos paysages sont anthropisés.

Mais comparé aux monstruosités de béton déjà construit par l’homme, sur 20 ans d’utilisation cela ne représentera que 0,5% de la consommation annuelle de minéraux.

Production et dilemme

La nouvelle centrale nucléaire EPR nécessitera pour sa construction environ 1,1Mt de béton pour une production annuelle de quelques 11 TWh.

Pour produire 11 TWh, l’éolien nécessitera 2250 mats de 2,5 MW et environ 3,3 Mt de béton.

Par contre le centre de stockage géologique CIGEO nécessitera quant à lui 15 Mt de béton pour stocker les déchets issus du nucléaire soit l’équivalent pour 14 EPR ou pour 10 000 éoliennes.

Souvenez vous du fog Londonien…

Sept cent cinquante personnes sont décédées à Londres en 1962.

En cause, le brouillard «soupe aux pois» résultat de la pollution atmosphérique.

Énergies renouvelables ; Éoliennes et vent propre … Il faut choisir pour notre environnement.

Article : Roman Skorupski

Éoliennes et bénéfices financiers

Éoliennes et production : la vérité

CO2 : captage et stockage géologique

Les Éoliennes et les performances

Éoliennes en Méditerranée

Éoliennes et Écosystèmes marins

Panneaux Photovoltaïques et centrale solaire

Énergies renouvelables contre énergies fossiles

Charte sur l’énergie ou TCE


Il faut choisir, soit réduire le Co2 ou soit continuer à admirer le paysage dans la pollution comme en Allemagne où on relance les centrales électriques à charbon.



Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : freepik.com

error: Content is protected !!