Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ENVIRONNEMENTOCEANS & MERSTENDANCESTOURISME

Neom et le projet Sindalah

Après Trojena, Oxagon et The Line, une nouvelle partie aussi s’ajoute au projet Neom : Sindalah.

Il s’agit ni plus ni moins de développer une île artificielle luxueuse sur les bords de la mer rouge pour les plus fortunés.

Le projet va ainsi s’appuyer sur une petite île de la mer Rouge se trouvant à moins de cinq kilomètres du continent.

Et plus exactement il s’agira de développer un groupement d’îles d’une superficie d’environ 840 km2.

La superficie de la ville futuriste The Line de Neom sera elle de 26 500 km2.

Depuis l’Europe, on arrivera donc à Sindalah en Yacht par le canal de Suez et à droite en sortant.

Sindalah intégrera une Marina de 86 places pour des yachts jusqu’à 75 mètres de long.

Pour les super-yachts d’une dimension maximale de 180 mètres des bouées sont notamment prévues.

Sans oublier de surcroît le parcours de golf de 18 tees offrant un parcours de classe mondiale de 6 474 yards (5 920 mètres) par 70.

Bien que plus petite, Sindalah sera dans la région l’équivalent de Monaco qui se trouve à 1944 km.

L’objectif touristique est de 2400 visiteurs chaque jour.

D’ailleurs Sindalah devrait accueillir des visiteurs dès 2024 avec des boutiques et être la première partie opérationnelle du projet Neom en 2028.

L’engagement environnemental du projet Sindalah est notamment de préserver la flore et la faune sous-marines uniques de la mer Rouge.

Et cela grâce à une économie durable et circulaire.

Les moyens de transport sur l’île fonctionnant à l’énergie verte seront également écologiques et les bateaux électriques seront une priorité.

Sur ce point les responsables de Neom annoncent investir 175 millions de dollars dans Volocopter la société qui développe des taxis volants.

Les concepteurs mettent aussi en avant la création d’une réserve naturelle et la préservation des récifs de corail pour les plongeurs.

Ce projet d’île futuriste est le fruit du cabinet Luca Dini Design and Architecture.

Tout ce qui se perfectionne par progrès périt aussi par progrès (Blaise Pascal).

Article : P. du Chélas



Île de Sable ou Sable Island

Écosystèmes marins menacés

Crise de l’eau et gestion

COP 28 au pays du pétrole

Pollution de l’environnement

Énergies renouvelables et utopies

Le Vanuatu et ses îles

JO 2024 : Coca-Cola et la planète

Singapour et son Port Tuas

Newsletter Green Hired

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : neom.com

error: Content is protected !!