Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ADDITIFS ALIMENTAIRESALIMENTATIONÉCO - CONSEILSSANTÉ & BIEN ÊTRE

Additifs alimentaires et innovations provenant du recyclage

Dans le domaine des additifs alimentaires et des innovations on progresse notamment avec le recyclage.

Ainsi des scientifiques participent au projet de recherche européen nommé BARBARA sur les biopolymères.

En effet chaque année, l’Union européenne produit environ 110 millions de tonnes de déchets d’origine animale et végétale.

Des scientifiques recherchent ainsi des solutions pour développer un circuit durable de ces déchets.

A titre d’exemple, et déjà bien connues dans le passé, les algues restent ainsi une alimentation d’avenir.

C’est le cas de l’agar-agar qui provient d’algues rouges et qui est donc naturel.

Sans odeur et sans goût, l’agar-agar est en effet utilisé en poudre pour la pâtisserie et les confitures.

De même, la pectine, un gélifiant pour les confitures et les gelées, provient de pelures de fruits et d’agrumes.

Des innovations concrètes

Plusieurs progrès sont en cours avec d’autres végétaux comme en Espagne par exemple.

Des chercheurs d’un laboratoire de l’Université d’Alicante transforment en additifs naturels les résidus de brocoli et de grenades avec des nano-argiles.

À partir du citron, les chercheurs espagnols travaillent aussi sur des huiles essentielles.

Ces huiles associent le goût (de citron) et les propriétés antibactériennes.

Ainsi avec la grenade, ils obtiennent des additifs antibactériens et des colorants (du rouge au bleu).

Pour info, le brocoli donne aussi un colorant naturel vert.

Plus original, avec des coques d’amande, les chercheurs obtiennent une texture similaire au bois. Celle-ci peut être incluse à des bioplastiques.

Enfin d’autres chercheurs à Saragosse obtiennent à partir de fécule de maïs des bioplastiques.

Ces derniers servent d’ailleurs pour l’impression 3D de pièces automobiles.

Le bois dans l’agroalimentaire

Curieusement, en France, le recyclage des résidus du bois connaît des avancées inattendues.

En effet les branches, les écorces et les feuilles peuvent servir dans le secteur agroalimentaire.

La cellulose du bois est un polymère naturel et on l’utilise maintenant dans la crème glacée et le fromage.

De plus, la cellulose est un produit qui ajoute des fibres sans supplément de matières grasses.

Grâce à ses propriétés, la cellulose empêche la crème glacée de former des cristaux et empêche les particules de fromage râpé de se coller les unes aux autres.

Une autre piste est celle du sucre car il existe maintenant un dérivé de la cellulose nommé xylitol.

En effet ce dernier avec son apport calorique fortement réduit peut se substituer au sucre comme additif naturel.

Il existe un énorme enjeu maintenant quant à ces nouveaux additifs et ces innovations provenant du recyclage.

Que soit sur la plan de la santé que sur le plan économique :

Outre la qualité nutritionnelle d’un aliment et donc sa composition nutritionnelle (teneur en gras, en sucre, en sel, en calories, en fibres, en vitamines et minéraux), il faut prendre en compte la présence d’additifs ; colorants, conservateurs, antioxydants, agents de texture, exhausteurs de goût, édulcorants et autres.

Aujourd’hui dans l’industrie agroalimentaire l’une des problématiques majeures est la suppression des additifs alimentaires (chimiques) et le recyclage peut être la clef avec ses innovations dans le domaine.

Article : P. du Chélas



Substances naturelles cachées sur les étiquettes

Édulcorants artificiels : des additifs intenses

Les Additifs alimentaires naturels

Les Additifs alimentaires dangereux

Additifs alimentaires et les autorisations

Additifs, arômes, colorants et conservateurs alimentaires

Nitrites et charcuteries

Les algues sont une alimentation d’avenir

Droit à l’environnement

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Crédits Photos : Pixabay.com
Site web de partage d’images diffusées en licence libre

error: Content is protected !!