Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

AGRICULTUREALIMENTATIONBIOCIDES & PHYTOSANITAIRESSANTÉ & BIEN ÊTRE

Glyphosate et Roundup : le retour

On ne devait pas vivre le retour du Roundup mais la Commission européenne renouvelle l’autorisation du glyphosate dans les pays membres de l’UE.

L’herbicide va donc ainsi se retrouver dans les rayons pour dix ans et donc jusqu’en décembre 2033.

La raison de ce retour du Roundup tient au fait que les États membres de l’UE n’ont pas trouvé d’accord lors d’un second vote sur la proposition de Bruxelles.

Comme lors du premier vote (vote en comité d’appel), le nombre de voix pour décider du rejet ou pas de l’autorisation n’a pas été réuni.

Mais par contre 17 pays ont voté pour.

Ainsi et en l’absence d’une majorité au sein des 27 pays membres la décision appartient dans de tels cas à la Commission européenne.

Celle-ci a alors suivi le rapport de l’EFSA selon lequel le niveau de risque ne justifie pas une interdiction du glyphosate.

En effet, selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) le glyphosate ne présente pas de risques critiques pour les humains, les animaux et l’environnement.

Par contre, et depuis 2015, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) classe le glyphosate comme cancérogène probable pour les humains.

Pour rappel, le brevet du glyphosate est maintenant du domaine public et donc sa fabrication n’est plus exclusive de Monsanto.

Le glyphosate est un produit phytosanitaire absorbé par les feuilles de toutes les plantes sans distinction.

C’est donc un herbicide foliaire systémique et donc non sélectif.

De son côté, et légitimement, le groupe allemand Bayer se réjouit de la décision de la Commission Européenne.

Bayer possède en effet Monsanto le créateur de la molécule depuis 2018 ce qui lui vaut plusieurs procès en cours.

Selon le ministre de la Transition écologique, la France va poursuivre ses interdictions quant à l’utilisation du glyphosate.

La position de la France est d’éviter le retour massif du Glyphosate et du Roundup.

Il ne reste plus qu’à connaitre les nouvelles conditions et restrictions que la Commission Européenne évoquera à la suite.

D’autant que cette nouvelle décision de renouvellement du glyphosate sera aussi pour une période de dix ans.

Le 18 novembre 2023, le jury du tribunal de Jefferson City condamne Bayer à 1,5 milliard de dollars de dommages pour 3 victimes.

Ces dernières arguaient que le désherbant Roundup à base de glyphosate était la cause de leurs lymphomes non hodgkinien .

Bayer veut faire appel de cette condamnation.

Sur les 160 000 procès instruits par des victimes, 113 000 sont clos à ce jour par un accord.

Article : P. du Chélas



Glyphosate et droit européen

Glyphosate et interdiction

Pesticides et intoxication des agriculteurs

Chlorothalonil et métabolites

Roundup et BAYER AG : de la teinture au pesticide

Dicamba de Monsanto et Bayer

Herbicide S-métolachlore de Syngenta

Pesticides et santé humaine

Œufs contaminés à Paris

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

error: Content is protected !!