Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

NAVIRES & BATEAUXOCEANS & MERSPOLLUTION MARITIMETRANSPORTS

Trafic maritime et porte-conteneurs

L’actualité met une focale sur le trafic maritime en mer Rouge où la menace des terroristes Houthis, soutenus par l’Iran est très inquiétante pour les navires de commerce porte-conteneurs.

Ce passage maritime par la mer Rouge représente 12 % du trafic maritime mondial de marchandises.

Ainsi près de 40 % du commerce entre l’Europe et l’Asie passe par la mer Rouge.

En effet, les routes maritimes les plus importantes sont celles qui relient l’Europe à l’Asie.

Le transport maritime par conteneurs représente 90 % des échanges commerciaux mondiaux pour un volume de 11 milliards de tonnes.

To be containers ou not to be

Le nerf de la guerre du trafic maritime aujourd’hui c’est le container ou conteneur et donc le navire porte-conteneurs.

Les conteneurs représentent 85 % des transports maritimes.

Sinon le transport maritime se divise en deux grands types :

  • Linéaire : il organise les expéditions de manière régulière entre des ports prédéterminés et inclu les expéditions de container
  • Tramping : les navires ne suivent pas des lignes régulières et les expeditoons se font à la demande pour le bois, le charbon, le minerais, le pétrole  etc..
Les dimensions des navires porte-conteneurs deviennent exponentielles avec l’ère du gigantisme de leur capacité EVP.

La référence EVP correspond à l’équivalent vingt pieds soit la taille standard du conteneur.

En 2019, le MSC Gülsün de 24 000 EVP affichait alors un poids total de 232 618 tonnes.

Ce navire construit par le chantier sud-coréen Samsung H.I répondait aussi aux normes anti-pollution de l’air.

Il dispose d’un moteur diesel de onze cylindres développant 75 570 Kw soit 103 000 chevaux.

Ses dimensions atteignent 400 mètres et 60 m de large pour un tirant d’eau maximal de 16,50 mètres.

Capacité et porte-conteneurs

Aujourd’hui la capacité du nouveau navire MSC Tessa (2023) construit par le chantier chinois Hudong-Zhonghua atteint 24 116 EVP.

Il devance notamment l’Ever Alot de Evergreen de 2022 avec ses 24 000 EVP.

En 2011, Maersk fut en effet un précurseur avec ses premiers modèles Triple-E de 18 270 EVP.

Ceux-ci étaient alors construits par les chantiers coréens DSME (South Korea’s Daewo Shipbuilding and Marine Engineering).

Ces navires de Maersk consomment toutefois entre 30 000 et 35 000 tonnes de fuel par an.

De son côté, CMA CGM compte 32 porte-conteneurs fonctionnant au GNL.

La CMA CGM a mis notamment en service le Palais Royal (2033) qui est le plus grand du monde à utiliser du gaz liquéfié.

Sinon la société Maersk porte à 25 porte-conteneurs sa flotte utilisant du méthanol vert.

Le méthanol vert, ou e-méthanol , est d’ailleurs obtenu en mélangeant du dioxyde de carbone et de l’hydrogène vert.

Plus largement, les principaux risques du transport maritime sont notamment les accidents, les échouements, les incendies et les naufrages.

Transporteurs mondiaux de conteneurs

Aujourd’hui il existe plus de 500 compagnies maritimes et 5900 porte-conteneurs avec une capacité de transport totale de 27 millions de conteneurs.

Globalement quatre compagnies maritimes concentrent près de 43 % de la flotte mondiale de porte-conteneurs avec environ 2 900 navires.

Par contre neuf opérateurs réunis au sein de trois alliances opèrent 84 % du marché mondial du transport maritime de conteneurs.
  • 1° – MSC : Mediterranean Shipping Company : italo-suisse : 587 porte-conteneurs et 116 en chantier : 4,9 millions EVP (2023) : 28.2 Milliards de dollars de revenus (2023)
  • 2° – Maersk Line : danois : 711 porte-conteneurs et 35 en chantier : 4,2 millions EVP (2023) : 106 Milliards de dollars de revenus (2023)
  • 3° – CMA CGM : français : 599 navires : 3,4 millions EVP (2023) : 74,5 Milliards de dollars de revenus (2022)
  • 4° – Cosco : China Océan Shipping Company : chinois : 462 navires dont 285 porte-conteneurs : 2,8 millions EVP (2023) :
  • 5° – Hapag-Lloyd : allemand : 249 porte-conteneurs : 1,7 millions EVP (2023) :
  • 6° – Evergreen Line : 197 navires et 24 en chantier : 1,6 millions EVP (2023)

Transport
Transport matières premières

Le passage maritime du Nord-Est

Ferry électrique en Norvège

Pollution biologique des Navires

Paquebot et GNL en croisière

Pollution des océans et activités humaines

Pollution sonore des mers et des océans

Paquebots de croisière et pollution de masse

Marées noires et impact environnemental

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : www.unsplash.com

error: Content is protected !!