Green Hired

Made in Teahupo'o – Tahiti

ANTICIPATIONBARRAGESEAU & LACSÉNERGIESÉNERGIES RENOUVELABLESINFRASTRUCTURES

Centrale hydroélectrique et barrage Rogoun

Pas facile d’apprendre à nos écoliers que la Centrale hydroélectrique Rogoun se trouve sur la rivière Vakhch avec son barrage.

Qui est un affluent de l’Amou-Daria tout comme le barrage.

Et encore moins de savoir où se trouve le petit village de Rogoun (Rogun).

Cette centrale se trouve en effet au Tadjikistan avec le barrage le plus haut du monde : 335 m.

Le barrage de Rogoun est le pivot de la politique énergétique du Tadjikistan pour son futur.

D’ailleurs le barrage chinois de Jinping I est lui même plus petit de 30 m.

Barrage Rogoun sur la Vakhch

Le Tadjikistan est un pays limitrophe de l’Afghanistan et de la Chine.

Le barrage Rogoun (Rogun) se trouve quant à lui à 100 kilomètres à l’Est de la capitale Douchanbé.

L’infrastructure coûte 3,1 milliards d’euros et le projet démarra avec la compagnie OAO Rogunskaya GES.

D’ailleurs les premiers travaux préparatoires à la construction date septembre 1976.

Aujourd’hui c’est le groupe italien Salini Impregilo qui en assure la construction.

Pour le réaliser, la rivière Vakhch (Surkhob) fut notamment détournée de son lit.

Le binôme centrale hydroélectrique et barrage de Rogoun va créer une retenue d’eau de 110 km2 avec un volume de stockage total d’environ 13,3 km³.

La puissance de la centrale hydroélectrique sera de 3600 mégawatts ce qui équivaut à trois réacteurs nucléaires.

Actuellement toutefois, un seul de ses six générateurs est opérationnel.

La mise en service des autres générateurs s’étalera sur 10 ans.

Le Tadjikistan possède aussi un autre des plus importants barrages au monde à Nourek, dans le centre du pays.

Ressources énergétiques

Principalement agricole, l’économie du Tadjikistan, état montagneux, dépend maintenant de ses exportations d’aluminium et du coton.

Le pays manque de ressources en hydrocarbures et dépend fortement de la houille blanche.

Par contre, il possède 69 % des réserves en haut du bassin de la mer d’Aral

Mais il en exploite moins de 5 % du potentiel hydroélectrique que l’on évalue à au moins 500 milliards de kilowattheures.

Avec ce projet le Tadjikistan va assurer sa propre consommation.

Mais il va aussi pouvoir exporter de l’électricité chez ses voisins comme l’Afghanistan, le Kirghizstan et le Pakistan.

Sinon la principale industrie est la société Tadjik Aluminium Company (TALCO), une usine de transformation de l’aluminium.

Par contre la chine détient plus de la moitié de la dette extérieure du Tadjikistan.

Pollution de l’environnement

Le barrage de Rogoun va permettre au pays d’augmenter sa production d’aluminium avec TALCO qui manque d’électricité.

Ce qui augmentera aussi la pollution de l’environnement.

En effet la pollution de TALCO est très dangereuse car elle impacte l’air ambiant, les sols et les eaux souterraines de la région.

En effet l’activité minière provoque des émissions d’anhydride sulfureux, de benzopyrène, d’hydrogène fluorique d’oxydes d’azote, de matières tarures et de monoxyde de carbone.

L’hydrogène fluorique est un aérosol à grains fins de fluorures fermes et gazeux.

Il endommage immédiatement et en permanence les poumons et les cornées des yeux.

Il provoque aussi un œdème pulmonaire

Amis Routards et vanlife, évitez cette région.

Par contre, la pollution impacte aussi l’Ouzbékistan, pays voisin.

Alors qu’en plus l’Ouzbékistan craignait une diminution de son accès à l’eau avec le barrage.

L’enjeu est de taille pour ce pays agricole et gros producteur de coton.

Mais ses relations avec le Tadjikistan se sont normalisées.

Il ne manque plus que les réseaux de distribution pour fournir l’électricité à la population.

L’électricité sera connecté au réseau avec un câble à haute tension de 500 kV.

Article : P. du Chélas



Énergie verte et transition énergétique

Climat, transition énergétique et réalités

Guerre de l’eau

Énergie Nucléaire ou Gaz russe ; urgences

Transition énergétique et Énergie osmotique

Énergies renouvelables et utopies

Sécurité énergétique et insécurité économique

Catastrophes naturelles et Climat

Transformer le désert en terres agricoles

Newsletter greenhired.fr

Convention d’Aarhus / UICN / AI Act

Photo : nsenergybusiness.com

error: Content is protected !!